dépêche

 - 

Bénéfice à court terme d'un patch à la nicotine dans le déclin cognitif léger

WASHINGTON, 10 janvier 2012 (APM) - Un patch transdermique à la nicotine améliore à six mois les performances aux tests cognitifs chez les personnes présentant un déclin cognitif léger (ou MCI, mild cognitive impairment), selon une étude publiée mardi dans Neurology.
Les effets de la nicotine sur les performances cognitives des fumeurs sont connus et le Dr Paul Newhouse de l'University of Vermont College of Medicine à Burlington et ses collègues ont voulu tester la nicotine dans le MCI, considéré comme un stade intermédiaire entre la cognition normale de la personne vieillissante et la démence.
Alors qu'une perte des récepteurs nicotiniques a été mise en évidence chez les patients atteints d'une maladie d'Alzheimer, il doit en rester encore suffisamment au stade MCI pour être stimulés.
Dans cette étude financée par le National Institute of Aging et le National Institute of General Medical Sciences (NIA et NIGMS, qui font partie des NIH américains), les chercheurs ont évalué un patch à la nicotine (fourni par Pfizer) en double aveugle contre placebo auprès de 74 patients avec un MCI non fumeurs.
Après six mois de traitement, les résultats au test de performance continue de Conners étaient en faveur du patch à la nicotine, avec notamment un délai de réaction qui a baissé, passant de 487 millisecondes à 454 ms, alors qu'il a augmenté dans le groupe placebo, de 468 ms à 475 ms, soit une différente statistiquement significative.
En revanche, aucune amélioration significative n'a été observée par le clinicien (échelle CGI), critère principal d'évaluation clinique.
Les données pour plusieurs critères secondaires d'évaluation, comme l'attention et la vitesse psychomotrice, étaient également en faveur de la nicotine.
Le traitement par nicotine a été globalement bien toléré.
Ces résultats soutiennent l'intérêt potentiel de la nicotine et des études complémentaires chez des patients présentant des signes précoces de trouble cognitif, concluent les chercheurs.
(Neurology, 10 janvier, vol.78, n°2, pp91-101)
/ld/hm/APM

[LDPA9005]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi