dépêche

 - 

Les téléconsultations interactives en dermatologie améliorent la prise en charge

WASHINGTON, 24 janvier 2012 (APM) - Des téléconsultations interactives en dermatologie améliorent la prise en charge, montrent les résultats d'une expérience californienne publiés dans les Archives of Dermatology.
La télémédecine en dermatologie s'est montrée rapidement utile pour le diagnostic et le suivi des patients grâce à la transmission de photographies et de vidéos, notamment dans les régions isolées ou dépourvues de dermatologues, rappellent le Dr Sonia Lamel et ses collègues de l'université de Californie à Sacramento.
Les consultations interactives permettent au patient, à son médecin traitant et au dermatologue de dialoguer en temps réel, ce qui clarifie les informations échangées mais nécessite un équipement plus coûteux et mieux sécurisé par rapport à des images envoyées en différé.
Dans cette étude rétrospective, les chercheurs ont analysé l'impact des téléconsultations interactives de dermatologie menées dans un centre hospitalier universitaire auprès de 1.500 patients entre 2003 et 2005.
Par rapport aux diagnostics et aux traitements proposés par les médecins traitants, les téléconsultations spécialisées interactives ont modifié le diagnostic pour 69,9% des patients. Il s'agissait le plus souvent de diagnostics de maladie inflammatoire, comme le psoriasis, et non d'une infection cutanée, de lésions bénignes au lieu de lésions malignes ou inversement d'une lésion maligne là où le généraliste avait diagnostiqué une lésion bénigne.
Pour 97,7% des patients, les téléconsultations ont également conduit à un changement dans la prise en charge, principalement l'initiation ou l'arrêt d'un traitement ainsi que des interventions complémentaires (ablation tissulaire, biopsie, curettage, cryothérapie, photothérapie...) des examens complémentaires, une modification de la posologie ou de la forme galénique.
Les données de 313 patients ayant bénéficié d'au moins deux téléconsultations sur une période de suivi d'un an témoignent d'une amélioration clinique dans 68,7% des cas. L'analyse multivariée indique que la téléconsultation interactive et l'amélioration clinique étaient associées de manière statistiquement significative.
Les progrès technologiques vont probablement rendre la téléconsultation interactive encore plus accessible et améliorer encore son efficacité. Des travaux sont nécessaires pour continuer à évaluer les modalités de cette approche afin de proposer des soins de qualité, commentent les chercheurs.
(Archives of Dermatology, vol.148 n°1, pp61-65)
/ld/so/APM

[LDPAN002]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi