dépêche

 - 

Polyarthrite rhumatoïde: les patients qui arrêtent les statines ont un risque accru de décès

LONDRES, 28 mars 2012 (APM) - Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) qui arrêtent leur traitement par statines présentent un risque accru de décès par maladie cardiovasculaire et d'autres causes, selon une étude publiée dans Arthritis Care & Research.
Dans la polyarthrite rhumatoïde, le risque cardiovasculaire est plus élevé avec une mortalité plus importante que dans la population générale. Ils reçoivent souvent des statines. Des travaux antérieurs ont montré que 38% des patients arrêtaient leur traitement par statines et que leur risque d'infarctus augmentait de 67%.
Mary de Vera de l'université de Colombie britannique et ses collègues ont identifié à partir des registres de cette province canadienne 37.151 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ayant reçu des soins entre 1996 et 2006. Ils étaient 4.102 à prendre des statines.
Pendant un suivi de quatre ans, 45% d'entre eux ont arrêté leur traitement par statines au moins une fois pendant trois mois et plus. Les auteurs ont recensé 198 décès de maladies cardiovasculaires et 467 décès toutes causes confondues. Parmi les décès de cause cardiovasculaire, 31% étaient dus à des infarctus du myocarde et 15% à des accidents vasculaires cérébraux (AVC).
D'autres analyses ont montré que l'arrêt des statines était associé à une hausse de 60% du risque de décès cardiovasculaire et de 79% des décès de toutes causes.
Ces travaux soulignent l'importance d'une bonne observance du traitement par statines, concluent les auteurs.
(Arthritis Care & Research, publication en ligne du 28 mars)
/sl/ab/APM

[SLPCS005]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi