dépêche

 - 

Les statines associées à un risque de lupus

DIJON, 10 avril 2012 (APM) - Les médicaments hypolipémiants de la classe des statines sont associés à un risque accru de lupus érythémateux, selon une étude présentée au congrès de physiologie, pharmacologie et thérapeutique (P2T) qui se tenait la semaine dernière à Dijon.
De précédentes données suggèrent que les statines pourraient prévenir les complications athéromateuses chez les patients atteints de lupus et pourraient être largement prescrits dans le futur à ces malades, observent Guillaume Moulis du CHU de Toulouse et ses collègues dans le résumé de leur communication orale.
Cependant, des cas de lupus associés à des statines ont été aussi décrits mais ce risque n'est pas confirmé.
Les chercheurs ont examiné la base nationale de pharmacovigilance pour voir s'il existait un signal de sécurité sur ce lien entre statines et lupus.
Ils ont conduit une étude cas-contrôles sur les 235.147 cas d'effets indésirables déclarés entre janvier 2000 et décembre 2010, parmi lesquels 232 cas de lupus associés à des médicaments.
L'analyse des données indique que l'exposition aux statines est associée de manière statistiquement significative au lupus, avec un risque relatif rapproché (OR) de 1,67.
Un lien significatif avec le risque de lupus a été retrouvé avec toutes les statines sauf la fluvastatine.
Cette étude pharmaco-épidémiologique suggère qu'il existe un lien entre l'exposition à des statines et l'induction d'un lupus. Le rapport bénéfices/risques d'un traitement par statine chez les patients atteints de lupus devrait être évalué dans le cadre d'essais randomisés contrôlés, concluent les chercheurs.
/ld/ab/APM

[LDPDA003]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi