dépêche

 - 

Meilleure évolution avec l'anesthésie régionale que générale lors d'une chirurgie de fracture de hanche

WASHINGTON, 3 août 2012 (APM) - L'anesthésie régionale lors d'une chirurgie de fracture de la hanche est associée à un moindre risque de mortalité intra-hospitalière ainsi que de complications pulmonaires par rapport à l'anesthésie générale, montre une étude américaine de grande ampleur publiée dans Anesthesiology.
Chacune des deux techniques anesthésiques présente des avantages et des inconvénients. Les travaux antérieurs les ayant comparées lors de chirurgies de la hanche portaient cependant sur des échantillons trop petits et excluaient des groupes clés de patients, soulignent Mark Neuman de l'University of Pennsylvania School of Medicine à Philadelphie et ses collègues.
Ils ont examiné une cohorte rétrospective de 18.158 patients ayant subi une chirurgie pour une fracture de hanche dans 126 hôpitaux de New York entre 2007 et 2008. Parmi eux, 29% ont reçu une anesthésie régionale. La mortalité intra-hospitalière était de 2,4%.
Après ajustement, le risque de décès était significativement diminué de 29% avec l'anesthésie régionale, ainsi que le risque de complication pulmonaire (-25%), par rapport à l'anesthésie générale.
Ces différences étaient plus marquées parmi les patients présentant des fractures intertrochantériennes, tandis qu'elles n'étaient pas observées chez ceux qui avaient des fractures du col fémoral.
"Etant donné le taux de mortalité élevé associé à la fracture de hanche et le lourd fardeau croissant en termes de santé publique mondiale attribué aux complications de la prise en charge de la fracture de hanche, nos résultats mettent en lumière une opportunité potentielle d'améliorer les résultats au sein d'un population croissante de patients chirurgicaux vulnérables", commentent les auteurs.
"Une augmentation rapide est prévue dans les prochaines décennies concernant les besoins de services de santé pour traiter les fractures de hanche chez les personnes âgées, donc nous encourageons des recherches supplémentaires afin de confirmer ces résultats et mieux déterminer à quel degré et chez quels patients l'anesthésie régionale peut améliorer l'issue de la prise en charge de la fracture de hanche", concluent-ils.
(Anesthesiology, vol.117 n°1, p72-92)
/cd/ab/APM

[CDPH3001]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi