dépêche

 - 

Les UV artificiels augmentent le risque de cancers de la peau hors mélanome (méta-analyse)

LONDRES, 10 octobre 2012 (APM) - Les cabines de bronzage sont associées à un risque accru de carcinomes basocellulaires et épidermoïdes, en particulier quand l'exposition aux ultraviolets (UV) artificiels a été précoce, montre une méta-analyse publiée dans le British Medical Journal (BMJ).
Les cancers de la peau hors mélanomes -les carcinomes basocellulaires et les carcinomes épidermoïdes- sont les tumeurs les plus fréquentes. Les UV artificiels sont connus pour augmenter le risque de mélanomes malins, mais les données sur les cancers hors mélanomes sont moins claires car elles proviennent de petites études et ont donné des estimations variables.
Le Dr Mackenzie Wehner de l'université de Stanford (Californie) et ses collègues ont réalisé une revue systématique et une méta-analyse sur le sujet.
Ils ont inclus 12 études portant sur 9.328 cas de cancers cutanés hors mélanomes. Les personnes qui avaient déjà eu recours aux cabines de bronzage avaient un risque augmenté de 67% de carcinome épidermoïde et de 29% de carcinome basocellulaire.
Ce risque était responsable, aux Etats-Unis, de 8,2% de la prévalence des carcinomes épidermoïdes et de 3,7% des carcinomes basocellulaires. Cela correspond à plus de 170.000 cas de cancer hors mélanome attribuables chaque année aux cabines de bronzage.
Trois études montrent que les UV artificiels reçus avant 25 ans sont plus fortement associés à un risque de carcinome épidermoïde (multiplié par 2,02) et de carcinome basocellulaire (risque accru de 40%).
Ce facteur de risque modifiable est responsable de centaines de milliers de nouveaux cas de cancer aux Etats-Unis chaque année, soulignent les auteurs.
Ces données apportent des preuves supplémentaires sur les effets nocifs des UV artificiels et confortent la nécessité de mener des campagnes de santé publique et de renforcer la règlementation pour réduire l'exposition à ce carcinogène.
(British Medical Journal, publication en ligne)
/sl/ab/APM

[SLPJA004]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi