dépêche

 - 

Savoie: plusieurs millions d'euros d'investissements prévus pour les hôpitaux d'Albertville, Moûtiers et Bourg-Saint-Maurice (ARS)

LYON, 10 novembre 2014 (APM) - L'agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes a détaillé les opérations d'investissement prévues pour les hôpitaux de la vallée de la Tarentaise (Savoie) dans un dossier de presse remis à l'occasion d'un point presse tenu mercredi dernier à l'hôpital d'Albertville.
En octobre, l'ARS avait annoncé que la mise en oeuvre du projet de santé élaboré pour la vallée de la Tarentaise bénéficierait d'un programme d'investissement d'un montant global évalué entre 75 millions et 80 millions d'euros (hors investissement pour la psychiatrie). Elle avait précisé qu'elle accompagnerait ce projet de modernisation de l'offre à hauteur de 25 millions à 30 millions d'euros, "soit près de 35% du budget estimé" (cf dépêche du 21/10/2014 à 12:24).
La Tarentaise correspond à l'ensemble de l'arrondissement d'Albertville qui regroupe neuf cantons (Aime, Albertville-Nord, Albertville-Sud, Beaufort, Bourg-Saint-Maurice, Bozel, Grésy-sur-Isère, Moûtiers et Ugine), rappelle-t-on.
L'agence a rendu public le détail des opérations prévues à l'horizon 2017.
Globalement, l'objectif est de moderniser les trois sites hospitaliers (Albertville, Moûtiers et Bourg-Saint-Maurice), d'améliorer l'accès à la médecine de ville "avec une attention particulière aux cabinets de montagne et au développement de maisons de santé pluriprofessionnelles", de répondre aux besoins de santé qui sont très variables selon les saisons et de prendre en compte le vieillissement de la population.
La nouvelle organisation reposera sur "quatre principes": lisibilité, spécialisation, excellence et proximité. La mise en oeuvre du projet sera fondée sur trois "modalités clés": la sécurisation d'un certain nombre d'activités, le développement d'une "offre nouvelle", notamment en gériatrie, en soins de suite et de réadaptation (SSR) et en santé mentale, et une "attractivité renforcée" de la Tarentaise "grâce à un meilleur accès pour la population à des prises en charge qui s'exerçaient hors Tarentaise".
Pour améliorer l'accès aux soins de premier recours, le projet table sur un soutien et une labellisation des cabinets de médecine de montagne selon un cahier des charges élaboré par l'ARS en partenariat avec l'association des médecins de montagne, un regroupement des médecins dans des maisons de santé et pôles pluri-professionnels et la promotion, sur le site hospitalier de Moûtiers, de l'adossement d'une maison de santé pluriprofessionnelle au service des soins urgents.
Entre 3 millions et 5 millions d'euros d'investissement sont prévus pour le renforcement des plateaux techniques et les cabinets de montagne, précise l'ARS.
CONFORTER LA FILIERE GERIATRIQUE
Plusieurs autres opérations sont prévues pour "améliorer la prise en charge globale des personnes en perte d'autonomie", comme "conforter la filière gériatrique de Tarentaise", reconstruire des établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad), créer un nouveau service de soins infirmiers à domicile (Ssiad) sur la zone Ugine-Beaufort et renforcer le Ssiad de Bourg-Saint-Maurice, engager une réflexion sur les conditions d'accueil des personnes handicapées au centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers, conforter l'intervention des équipes de santé mentale dans les établissements médico-sociaux confrontés au vieillissement des personnes handicapées psychiques et déployer à Moûtiers des places d'hospitalisation à temps partiel en SSR au profit des personnes handicapées.
Concrètement, s'agissant des sites hospitaliers, le programme d'investissement et de modernisation doit permettre:
  • à Albertville (entre 38 millions et 40 millions d'euros): de reconstruire l'Ehpad et l'unité de soins de longue durée (USLD) Claude-Léger; d'adapter le plateau technique pour la prise en charge du flux de chirurgie traumatologique; de rénover et moderniser plusieurs secteurs (urgences, soins continus, hélistation et hébergement en chirurgie, et reconstruction des blocs opératoires); de rénover le secteur des consultations externes et l'hôpital de jour.
  • à Moûtiers (de 28 millions à 33 millions): de reconstruire l'Ehpad Les Cordeliers et moderniser l'USLD. Ce chantier vise aussi à accueillir de nouvelles activités (60 lits et places de SSR et offre de santé mentale adultes et enfants), moderniser le service des soins urgents et l'adosser à une maison de santé pluriprofessionnelle.
  • à Bourg-Saint-Maurice (5 millions à 6 millions): d'adapter le plateau technique et le secteur hébergement pour la prise en charge du flux de chirurgie traumatologique et de construire un secteur destiné à accueillir des installations ambulatoires (laboratoire, cabinet de radiologie, maison de santé pluridisciplinaire).
Une activité socle est maintenue sur ces trois sites "pour répondre aux besoins de proximité", précise l'ARS, qui évoque aussi une réorganisation et un développement de l'offre spécialisée.
Ces actions s'accompagneront d'autres mesures dans le domaine de la prévention, notamment pour lutter contre les conduites à risque des jeunes dans les stations de ski ou pour permettre la mise en place d'une offre graduée pour la prise en charge des pathologies de l'enfant et de l'adolescent.
"Tous les aspects du parcours de la personne ont été pris en compte", souligne l'agence dans son dossier.
/san/nc/APM

[SNRKA002]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi