dépêche

 - 

Choc de simplification: la FHF réclame une initiative "très forte" dans le secteur de la santé

PARIS, 16 février 2015 (APM) - La Fédération hospitalière de France (FHF) réclame une initiative "très forte" en faveur de mesures de simplification pour les établissements de santé et médico-sociaux, dans un courrier adressé au secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification, Thierry Mandon, diffusé vendredi.
La FHF rappelle avoir rencontré "il y a quelques semaines" Thierry Mandon et que celui-ci lui avait annoncé son souhait de mettre en place "sans délai" une mission "dédiée au choc de simplification dans le secteur de la santé".
"Malheureusement, depuis notre rencontre et malgré des demandes répétées auprès de vos collaborateurs, aucune nouvelle ne nous a été donnée quant à la mise en place effective de cette mission", déplore-t-elle. "Nos craintes sont fortes que ce silence traduise la fin de toute volonté gouvernementale sur le sujet".
La FHF souligne que les hospitaliers ne comprendraient pas qu"'un sujet prioritaire il y a quelques semaines devienne soudainement caduc".
Pour elle, "seul un choc de simplification suffisamment puissant permettra [aux] établissements de santé de se moderniser, d'améliorer leur efficience et de s'inscrire ainsi dans la feuille de route fixée par le gouvernement à travers la stratégie nationale de santé".
Un groupe de travail sur la simplification normative dans le domaine hospitalier a été mis en place en avril 2014 par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) dans le but de "répondre aux exigences d'un 'choc de simplification' appelé de ses voeux par le président de la République", François Hollande, rappelle-t-on. La FHF en avait claqué la porte mi-octobre 2014, regrettant des travaux s'apparentant plus à un toilettage du code de la santé publique qu'à un réel choc de simplification capable de refondre les organisations en place (cf dépêche du 15/10/2014 à 12:20).
DES DIRECTIVES "CLAIRES" CONTRE UNE ETATISATION DU SYSTEME DE SANTE
Dans un autre courrier daté de mercredi et diffusé vendredi, la FHF rappelle à la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, le "trouble" jeté par les discours actuellement tenus par certains hauts responsables de son ministère sur le plan d'économies sur les dépenses d'assurance maladie (cf dépêche du 05/02/2015 à 12:13). "Ils sont à l'opposé de votre discours et de cette nécessaire confiance aux acteurs hospitaliers".
"L'étatisation de notre système de santé n'est pas la voie d'avenir qui permettra à la France de dégager des marges de manoeuvre financières, à nos concitoyens de conserver leur confiance dans le système et aux professionnels de santé de maintenir leur engagement", alerte la FHF.
Son président, Frédéric Valletoux, demande donc à la ministre de donner des directives "claires" aux responsables de son ministère et aux directeurs généraux d'agence régionale de santé (ARS) afin que les responsables hospitaliers soient soutenus dans leurs démarches d'efficience et que le plan d'économies ne devienne pas un nouvel "acte de bureaucratisation et de centralisation" du système de soins.
/cb/ab/APM

[CB5NJVD6J]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi