dépêche

 - 

Le vaccin antigrippal Fluenz Tetra* associé à un faible risque de réactions systémiques chez les enfants allergiques aux oeufs

LONDRES, 9 décembre 2015 (APM) - Le vaccin vivant atténué Fluenz Tetra* (AstraZeneca) est associé à un faible risque de réactions systémiques chez les enfants allergiques aux oeufs, selon une étude britannique publiée mardi dans le British Medical Journal.
Fluenz Tetra* n'est pas commercialisé en France. Il a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne centralisée en décembre 2013 chez les enfants de 2 à 18 ans (cf dépêche du 06/12/2013 à 09:55). Il s'agit du premier vaccin vivant atténué administré par pulvérisation nasale et tétravalent homologué en Europe.
En juin, la Commission de la transparence (CT) a conclu à une absence d'amélioration du service médical rendu pour ce vaccin (cf dépêche du 16/06/2015 à 15:50).
Outre-Manche, le ministère de la santé a recommandé la vaccination annuelle contre la grippe de tous les enfants de 2 à 16 ans avec un vaccin vivant atténué.
Fluenz Tetra* étant produit sur des oeufs, il contient des protéines d'oeuf comme l'albumine, rappellent Paul Turner de l'Imperial College à Londres et ses collègues. Ils font état d'un consensus actuel selon lequel les vaccins vivants atténués ainsi produits, qui contiennent peu d'albumine, ne sont pas dangereux chez les personnes allergiques aux oeufs.
Néanmoins, faute de données sur le recours à ces vaccins chez des enfants allergiques aux oeufs, ils restent contre-indiqués dans cette population. Pour la saison 2015-16, un vaccin quadrivalent vivant atténué sera proposé au Royaume-Uni à tous les enfants de 2 à 4 ans et les deux premières années d'école, sauf contre-indication. La prévalence de l'allergie à l'oeuf est estimée à 2,5% dans ce groupe d'âge.
L'équipe a évalué le profil de sécurité de Fluenz Tetra* administré en 2014-15 à 779 enfants (2-18 ans) allergiques aux oeufs.
Dans la cohorte, 35% des enfants avaient des antécédents d'anaphylaxie aux oeufs et 20% avaient souffert de symptômes respiratoires et cardiovasculaires.
Aucune réaction allergique systémique attribuable au vaccin n'a été observée. Neuf enfants ont développé des symptômes légers, pouvant refléter une réaction allergique locale médiée par les IgE.
Des évènements secondaires tardifs potentiellement liés au vaccin ont été rapportés chez 221 participants. 8% des enfants ont été atteints de symptômes affectant les voies respiratoires basses dans les 72 heures suivant la vaccination.
Aucun enfant n'a été hospitalisé.
Les auteurs en concluent que l'administration d'un vaccin vivant atténué tétravalent est associée à un faible risque de réactions systémiques allergiques chez les enfants allergiques aux oeufs.
L'étude a été financée par le National Vaccine Evaluation Consortium (NVEC) qui conseille le minisrtère de la santé britannique pour l'établissement du calendrier vaccinal.
(BMJ, publication avancée en ligne du 9 décembre)
/vib/eh/APM

[VIB9NZ1X0B]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi