dépêche

 - 

Fonction publique: la CGT, FO et SUD appellent à la grève mardi

PARIS, 25 janvier 2016 (APM) - Les syndicats CGT, FO et Solidaires appellent le personnel des trois fonctions publiques (hospitalière, d'Etat et territoriale) à faire grève et manifester mardi, en particulier pour réclamer des revalorisation salariales.
Des responsables des trois organisations ont organisé une conférence de presse lundi pour présenter ce mouvement social.
"Nous recensons 110 à 120 manifestations" prévues en France, a indiqué le secrétaire général de l'Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF-CGT), Jean-Marc Canon.
A Paris, où le rendez-vous est donné à 14 heures devant la gare Montparnasse, le cortège doit défiler jusqu'aux Invalides.
Le mouvement est organisé par les syndicats CGT, FO et Solidaires des trois fonctions publiques, mais aussi par des organisations représentant le personnel de sécurité sociale ou encore de la santé privée, a indiqué Didier Bernus, le secrétaire général de la Fédération FO des personnels des services publics et de santé.
D'autres syndicats ont exprimé par voie de communiqué leur soutien à cette journée d'action, comme la Coordination nationale infirmière (CNI) et l'Union syndicale de la psychiatrie (USP), note-t-on.
Les organisateurs demandent en particulier une "augmentation substantielle du point d'indice" des fonctionnaires, qui est gelé depuis 2010, a expliqué Didier Bernus.
La ministre de la décentralisation et de la fonction publique, Marylise Lebranchu, s'était engagée à aborder ce point lors de négociations au premier trimestre 2016 (cf dépêche du 30/09/2015 à 09:17).
Ce rendez-vous doit avoir lieu en février, ont rapporté les représentants des trois organisations lundi, tout en se montrant peu optimistes. Les "précautions oratoires" prises jusqu'ici par la ministre laissent augurer que les augmentations ne seront "pas à la hauteur [...] si nous ne nous mobilisons pas", a jugé Didier Bernus.
La loi de finances pour 2016 ne prévoit "rien en termes d'augmentation de la masse salariale", a-t-il observé.
Les syndicats entendent aussi protester à nouveau contre la mise en oeuvre du protocole "parcours professionnels, carrières et rémunérations" (PPCR).
Ce texte, qui prévoit notamment des revalorisations salariales progressives, avait été approuvé par six syndicats mais pas par la CGT, FO et Solidaires, empêchant la conclusion d'un accord majoritaire. Le gouvernement a néanmoins annoncé en septembre 2015 qu'il serait mis en oeuvre (cf dépêche du 30/09/2015 à 16:23).
Parmi les autres motifs d'insatisfaction des syndicats, Didier Bernus a cité les "politiques d'austérité", pointant à ce propos la loi Nouvelle organisation territoriale de la République (Notre) du 7 août 2015 et la loi de santé dont la publication est imminente.
Il s'est notamment inquiété de la création des groupements hospitaliers de territoire (GHT) prévue au 1er juillet 2016, estimant que entraînerait des restructurations dans les établissements publics.
GREVE A L'AP-HP LE MEME JOUR
Parmi les manifestants parisiens figureront des salariés de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), a signalé la secrétaire générale de la fédération CGT santé-action sociale, Mireille Stivala.
Une large intersyndicale (CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, Unsa) appelle en effet à la grève mardi. Pour demander à nouveau le retrait de la réforme du temps de travail au sein du CHU parisien, elle invite les salariés à manifester d'abord devant le ministère de la santé à 10h30 puis à rejoindre le cortège de "l'action de la fonction publique contre l'austérité", selon un communiqué diffusé lundi.
La CGT, FO et Solidaires fonction publique prévoient de se réunir mercredi pour décider des suites à donner au mouvement.
/nc/ab/APM

[NC1O1IBTJ]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi