dépêche

 - 

Le dénosumab efficace dans le traitement de l'ostéoporose cortico-induite

THOUSAND OAKS, 30 août 2016 (APM) - Amgen a annoncé lundi dans un communiqué des résultats positifs pour une étude de phase III évaluant le dénosumab (Prolia*) dans le traitement de l'ostéoporose cortico-induite.
Cet essai de phase III a inclus 795 patients pour comparer l'anticorps dirigé contre RANKL en injection sous-cutanée (60 mg) tous les six mois au risédronate oral (5 mg/jour). Deux populations de patients étaient étudiées: 505 patients recevant une corticothérapie au long cours (au moins 7,5 mg par jour de prednisone ou équivalent pendant trois mois et plus avec l'objectif de poursuivre encore pendant au moins six mois en tout) et 290 patients commençant une corticothérapie (au moins 7,5 mg pendant moins de trois mois avec l'objectif de poursuivre pour un total de six mois).
L'étude a atteint tous ses critères d'évaluation, principaux et secondaires, à 12 mois. Le critère principal évaluait la non-infériorité et les secondaires la supériorité.
Chez les patients déjà sous corticothérapie, le dénosumab a permis des gains supérieurs de densité minérale osseuse (DMO) que le risédronate au niveau du rachis (4,4% versus 2,3%) et de la hanche totale (2,1% vs 0,6%).
De même, chez les patients commençant une corticothérapie, le dénosumab a permis une augmentation de la DMO supérieure au niveau du rachis (3,8% vs 0,8%) et au niveau de la hanche totale (1,7% vs 0,2%).
Les effets secondaires étaient semblables dans les deux groupes en accord avec ce qui a déjà été décrit pour le dénosumab. Il n'a pas été rapporté d'effet secondaire grave à une fréquence de 2% et plus.
L'étude se poursuit, toujours en double-aveugle, pour 12 mois de plus.
Prolia* est déjà indiqué dans le traitement de l'ostéoporose des femmes ménopausées et chez les hommes à risque élevé de fractures, ainsi que dans le traitement de la perte osseuse associée à un traitement hormono-ablatif chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate. Le dénosumab est aussi indiqué sous le nom de Xgeva* dans la prévention des complications osseuses chez les patients souffrant de cancers solides avec métastases osseuses.
/sl/san/APM

[SL4OCPP9P]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi