dépêche

 - 

Sanofi s'engage à plafonner ses hausses de prix aux Etats-Unis

PARIS, 9 mai 2017 (APMnews) - Sanofi s'est engagé lundi à être plus transparent sur sa politique de prix aux Etats-Unis et à pratiquer des hausses inférieures au taux d'inflation des dépenses de santé, sauf circonstances exceptionnelles.
Avec cette promesse, le groupe français va un peu plus loin que ses concurrents, qui ont promis de contenir les hausses de prix en dessous de 10% en 2017 alors que l'indice de référence pris en compte par Sanofi l'empêche d'aller au-delà de 5,4% pour cette même année.
Les pratiques des laboratoires pharmaceutiques sont régulièrement critiquées aux Etats-Unis, où les prix des médicaments ne sont pas administrés. Les produits les plus récents, notamment en oncologie ou dans les maladies rares, ont été lancés avec des prix très élevés. En parallèle, plusieurs groupes ont été pointés du doigt pour avoir pratiqué des hausses vertigineuses pour des molécules très anciennes.
Face à la pression de l'opinion, des assureurs et des politiques, les laboratoires ont été contraints de consentir des remises et d'être davantage transparents sur leur politique de prix.
"Aux Etats-Unis, la chaîne de valeur pharmaceutique est incroyablement longue et complexe", considère le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt, dans un document mis en ligne lundi.
"Outre qu’elle empêche les patients d’avoir accès à des innovations essentielles, cette complexité sape la réputation de l’ensemble du secteur pharmaceutique dont l’objectif est d’apporter des changements positifs dans la vie des patients", ajoute-t-il, disant vouloir "préserver la confiance".
Pour ses hausses de prix, Sanofi s'engage à prendre pour repère le taux de croissance des dépenses nationales de santé (NHE, pour National Health Expenditure), calculé et publié chaque année par les Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS).
Selon des estimations, le taux NHE devrait augmenter de 5,6% par an en moyenne d'ici 2025.
Dans l’éventualité où l’augmentation pratiquée par Sanofi serait supérieure à ce taux, le groupe promet de fournir des informations sur les raisons ayant motivé cette décision (données sur la valeur clinique du produit concerné, données observationnelles, données sur les changements réglementaires, notamment).

Prix net en baisse de 2,1% en 2016

Sanofi ajoute que chaque année, il va rendre publiques les variations agrégées des prix de ses médicaments (prix catalogue et prix net de rabais et de remises).
En 2016, pour l’ensemble du portefeuille américain, les prix catalogue moyens ont augmenté de 4% par rapport à 2015, tandis que les prix net moyens ont diminué de 2,1%.
"Du fait de l’évolution de notre portefeuille, ces chiffres pourraient évoluer au fil du temps", prévient Sanofi.
Le laboratoire promet par ailleurs de justifier de façon "claire et précise" la construction des prix des nouveaux médicaments.
Selon lui, les prix initiaux se basent sur une évaluation globale de la valeur du produit (résultats cliniques, impacts économiques, amélioration de la qualité de vie et de la productivité), les options thérapeutiques comparables disponibles, l'accessibilité économique et des "facteurs uniques" propres au médicament au moment de son lancement (besoin de financer des essais cliniques pour renforcer sa valeur, obligations réglementaires importantes, développement de services complémentaires, etc.).
Merck & Co et Johnson & Johnson (J&J) ont eux aussi publié en début d'année leur politique de prix, rappelle-t-on (cf dépêche du 30/01/2017 à 10:23 et dépêche du 28/02/2017 à 19:05).
gb/ab/APMnews

[GB0OPOTBA]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi