dépêche

 - 

Le directeur général de Perrigo part à la retraite un an après son arrivée

DUBLIN, 6 juin 2017 (APMnews) - Le directeur général de Perrigo, John Hendrickson, a annoncé son "prochain départ en retraite", à peine plus d'un an après avoir pris son poste, a fait savoir le groupe dans un communiqué lundi.
Le dirigeant, qui collabore avec Perrigo depuis 1989, en avait pris la tête en avril 2016. Il a succédé à Joseph Papa, qui avait résisté à l'offre publique d'achat (OPA) hostile de Mylan avant de rejoindre Valeant.
Cité dans le communiqué, John Hendrickson explique que sa décision "n'a pas été facile", mais que c'est "le bon moment" pour ce choix. La rémunération de John Hendrickson a atteint 5,8 millions de dollars en 2016, rappelle-t-on (cf dépêche du 24/05/2017 à 19:52).
Il restera à la tête de Perrigo jusqu'à ce que son successeur soit nommé, puis jusqu'à 60 jours ensuite pour assurer une "transition en douceur et réussie". Aucune date de départ n'est donnée, note-t-on.
Le dirigeant sera candidat à une élection au conseil d'administration lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires prévue le jeudi 20 juillet et démissionnera de l'instance lorsqu'un nouveau directeur sera élu.
Ce dernier sera choisi par un "comité de recherche" issu du conseil d'administration et nouvellement créé.
Perrigo a signé en février un accord avec le fonds activiste Starboard Value, qui détient 6,7% de son capital, sur la composition de son conseil d'administration (cf dépêche du 07/02/2017 à 18:32). Cet accord a conduit à la cession à Royalty Pharma de ses redevances sur le traitement de la sclérose en plaques (SEP) Tysabri* (natalizumab, Biogen), pour un montant pouvant aller jusqu'à 2,85 milliards de dollars (cf dépêche du 28/02/2017 à 11:03).
yb/vl/APMnews

[YB7OQXFUM]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi