dépêche

 - 

Bain et Cinven améliorent (très légèrement) leur offre sur Stada

BAD VILBEL (Allemagne), 10 juillet 2017 (APMnews) - Stada a annoncé lundi dans un communiqué que les fonds Bain Capital et Cinven avaient amélioré leur offre de rachat, après l'échec d'une première tentative à 5,3 milliards d'euros (dette comprise), et qu'ils avaient demandé aux autorités allemandes leur feu vert pour soumettre cette nouvelle proposition.
Après un échec, un acquéreur potentiel doit normalement attendre au moins un an avant de resoumettre une offre. Pour contourner cette disposition, Bain et Cinven, réunis au sein de Nidda Healthcare, doivent obtenir le feu vert de la Bafin, l'autorité des marchés financiers allemands.
Stada a déjà donné son aval, estimant que la nouvelle offre était "dans le meilleur intérêt de la société et de ses actionnaires".
Les deux fonds proposent 66,25 euros par action, au lieu de 66 euros précédemment. Le taux d'acceptation de l'offre, qui courra pendant quatre semaines, a été abaissé de 67,5% à 63%.
Cette "amélioration" de l'offre représente 15 millions d'euros, note-t-on.
La précédente offre avait échoué fin juin en ne recueillant que 65,5% des titres de Stada (cf dépêche du 27/06/2017 à 10:01). Le seuil de succès avait été abaissé de 75% à 67,5% début juin.
Stada a fait savoir la semaine dernière que Bain et Cinven réfléchissaient à la possibilité de déposer une nouvelle offre avant le délai légal d'un an. Le directeur général et le directeur financier de la société ont démissionné dans la foulée (cf dépêche du 04/07/2017 à 13:08).
Selon des informations parues dans la presse la semaine dernière, Bain et Cinven ont reçu des engagements de plusieurs fonds de pension qui n'avaient pas apporté leurs titres la première fois, espérant qu'un prix plus élevé serait avancé pour les actions n'ayant pas été versées à l'opération.
Plusieurs investisseurs, dont le fonds d'investissement "activiste" Elliott, ont constitué une participation dans le capital du génériqueur.
L'action Stada gagnait 1,2% à 65,28 euros lundi en milieu de matinée à la Bourse de Francfort.
gb/eh/APMnews

[GB6OSV80P]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi