dépêche

 - 

Le taux de vaccination antigrippale des professionnels de santé très fortement dépendant de leur âge

PARIS, 9 octobre 2017 (APMnews) - Le taux de vaccination des professionnels de santé contre la grippe saisonnière est fortement corrélé à l'âge, selon une enquête présentée vendredi lors des Entretiens de Bichat, à Paris.
L'enquête a été conduite pour Touspourlasanté.tv par FSNB, société de conseil de François Sarkozy, auprès de 3.000 professionnels de santé.
Dans cette enquête, le poids relatif de chaque profession était proche de celui observé en France, avec 65% d'infirmiers, 15% de médecins, 10% de pharmaciens et 7% de kinésithérapeutes.
La très grande majorité de ces professionnels prend en charge des patients à risque de complication de grippe.
Ils ont déclaré à 46% avoir été vaccinés contre la grippe saisonnière en 2016-2017. Les trois quarts étaient des médecins, 59% des pharmaciens, 39% des infirmiers et moins d'un quart des kinésithérapeutes.
Le taux de vaccination, estimé sur la base de déclarations, dépendait fortement de l'âge des professionnels. Chez les plus de 61 ans, il s'élevait à 70%, contre respectivement 36% et 23% dans les tranches 31-40 ans et 20-30 ans.
Globalement, les professionnels exerçant seulement en ville étaient relativement mieux vaccinés que ceux pratiquant à l'hôpital uniquement: 47% contre 41%.
La perception du principe d'obligation de la vaccination antigrippale chez les professionnels de santé était globalement partagée. Celle-ci dépendait fortement de la profession.
Si les trois quarts des pharmaciens accueillent favorablement cette proposition, seulement 20% des kinésithérapeutes la trouvent positive. Chez les infirmières, cette proposition est loin de faire l'unanimité, avec 35% de perception positive. En revanche, une majorité de médecins (67%) s'est dite favorable au principe de vaccination antigrippale obligatoire.
Mercredi, lors du lancement de la campagne de vaccination antigrippale 2017-2018, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a demandé aux professionnels "d'adopter une conduite exemplaire en veillant à ne pas propager involontairement l'infection". Elle a notamment cité en exemple le personnel des maisons de retraite (cf dépêche du 04/10/2017 à 19:22).
Dans le cas où sa demande ne serait pas suivie d'effet, la ministre a indiqué qu'elle envisagerait des mesures "plus incitatives, voire coercitives".
L'efficacité de la vaccination contre la grippe saisonnière des professionnels pour réduire le risque de grippe des malades et des résidents des maisons de retraite fait l'objet de controverses dans la littérature scientifique (cf dépêche du 01/06/2017 à 17:35).
vib/gb/APMnews

[VIB8OXJSTB]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi