dépêche

 - 

Un dérivé expérimental des tétracyclines non inférieur à la moxifloxacine dans la pneumonie communautaire

SAN DIEGO (Californie), 9 octobre 2017 (APMnews) - L'omadacycline (Paratek Pharmaceuticals), un dérivé expérimental des tétracyclines, s'est montré non inférieur à la moxifloxacine pour traiter des patients atteints de pneumonie communautaire, dans l'essai de phase III OPTIC dont les résultats ont été présentés samedi lors de l'Infectious Diseases Week (IDW) à San Diego.
L'omadacycline, une aminométhylcycline, est considérée comme une sous-classe ou un dérivé des tétracyclines.
Dans l'essai OPTIC, 774 patients atteints de pneumonie communautaire ont été randomisés en double aveugle entre l'omadacycline et la moxifloxacine administrées par voie intraveineuse puis orale pendant 7 à 14 jours.
Le taux de réponse clinique précoce (dans les 72-120 heures après la première dose), critère d'évaluation principal, n'était pas statistiquement différent dans les deux groupes: il s'élevait à 81,1% dans le groupe omadacycline et 82,7% dans le groupe moxifloxacine.
Le taux de réponse clinique 5 à 10 jours après la dernière dose n’était pas non plus statistiquement différent. Dans l'analyse en intention de traiter, il était de 87,6% avec l'omadacycline, contre 85,1% avec la moxifloxacine. Dans l'analyse en fonction de la population évaluable, ces taux de réponse s'établissaient respectivement à 92,9% et 90,4% dans les groupes omadacycline et moxifloxacine.
Les investigateurs rapportent des taux d'évènements indésirables de 41% avec l'omadacycline et 48,5% avec la moxifloxacine. Le taux d'évènements indésirables graves n’était pas statistiquement différent. Les auteurs en ont dénombré environ 6%.
Ces résultats documentent la non-infériorité de l'omadacycline par rapport à la moxifloxacine dans la pneumonie communautaire.
vib/ab/APMnews

[VIB4OXK5TX]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi