dépêche

 - 

Novartis va acquérir la société française AAA pour 3,9 milliards de dollars

BALE, SAINT-GENIS-POUILLY (Ain), 30 octobre 2017 (APMnews) - Novartis a annoncé lundi dans un communiqué la prochaine acquisition de la société française spécialisée en médecine nucléaire moléculaire Advanced Accelerator Applications (AAA) pour 3,9 milliards de dollars.
Bloomberg avait rapporté fin septembre que Novartis réfléchissait à cette acquisition, rappelle-t-on.
AAA emploie 530 collaborateurs dans 13 pays et possède 21 sites de production et de R&D. Il est basé à Saint-Genis-Pouilly (Ain), à quelques kilomètres de Genève. Son chiffre d'affaires a atteint 109,3 millions d'euros en 2016.
Le groupe suisse explique qu'il a conclu un "mémorandum d'entente" avec AAA qui a été approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de la société française cotée aux Etats-Unis.
Novartis va proposer 41 dollars par action ordinaire et 82 dollars par American Depositary Share (ADS, soit deux actions ordinaires). Cela représente une prime de 13% par rapport au cours de clôture d'AAA vendredi sur le Nasdaq. Mais le cours du titre a été multiplié par 2,7 depuis le 1er janvier et la prime atteint 47% par rapport au cours de clôture du 27 septembre, juste avant les premières rumeurs d'intérêt de Novartis.
L'offre sera lancée après consultation du comité d'entreprise et une fois que le conseil d'administration aura recommandé l'offre de Novartis. La direction et les administrateurs d'AAA se sont engagés à apporter leurs titres.
Le succès de l'offre est soumis au fait qu'au moins 80% des actions (ordinaires et ADS) soient apportées par les actionnaires et qu'elle obtienne les autorisations réglementaires nécessaires.
Avec l'acquisition d'AAA, Novartis met notamment la main sur Lutathera* (lutécium (177Lu) oxodotréotide), médicament qui a obtenu fin septembre une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne centralisée dans le traitement des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques inopérables ou métastatiques, progressives, bien différenciées et exprimant des récepteurs de la somatostatine (TNE-GEP) chez les adultes.
Le médicament est en cours d'évaluation aux Etats-Unis, où la Food and Drug Administration (FDA) doit rendre sa décision d'ici le 26 janvier 2018.
Il s'agit du premier représentant de la classe thérapeutique des RLT (RadioLigand Therapy) approuvé en Europe et en cours d'examen aux Etats-Unis, souligne Novartis.
AAA commercialise aussi en Europe SomaKit TOC* (solution injectable de gallium-68 édotréotide), une trousse de marquage homologuée en décembre 2016 permettant une reconstitution immédiate du gallium (Ga 68) pour la localisation des tumeurs primaires et/ou métastatiques neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques qui expriment des récepteurs de la somatostatine chez les patients adultes atteints de tumeurs confirmées ou suspectes et bien différenciées en utilisant la tomographie par émissions de positons (TEP).
"Nous pensons que l'association de notre expertise dans les radiopharmaceutiques et dans la stratégie théranostique avec l'expérience mondiale en oncologie et les infrastructures de Novartis offre les meilleures perspectives pour nos patients, les médecins et nos salariés ainsi que pour toute la communauté de la médecine nucléaire", a commenté le directeur général d'AAA, Stefano Buono, dans un communiqué.
eh/gb/APMnews

[EH9OYMMPI]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi