dépêche

 - 

Celgene va verser jusqu'à 7 milliards de dollars pour se renforcer en onco-hématologie

SUMMIT (New Jersey), SAN DIEGO, 8 janvier 2018 (APMnews) - Celgene va verser jusqu'à 7 milliards de dollars pour acquérir la biotech américaine non cotée Impact Biomedicines et son unique composé, le fédratinib, dont les résultats dans la myélofibrose sont prometteurs, ont-ils annoncé dans un communiqué commun dimanche.
Celgene versera un paiement initial de 1,1 milliard de dollars en numéraire, des paiements d'étapes pouvant aller jusqu'à 1,4 milliard et des redevances pouvant atteindre 4,5 milliards, si le chiffre d'affaires annuel mondial du fédratinib est supérieur à 5 milliards.
L'opération doit être bouclée d'ici la fin du premier trimestre.
Impact Biomedicines a été créé en 2016 pour donner une seconde vie à l'inhibiteur de la kinase JAK2 fédratinib, que Sanofi avait laissé tomber trois ans plus tôt. Le groupe français avait interrompu tous les essais cliniques sur ce médicament en novembre 2013, après un signalement de cas d'encéphalopathie de Gayet-Wernicke (cf dépêche du 18/11/2013 à 10:22).
Le fédratinib, qui était alors connu sous le nom de TG101348, avait initialement été développé par TargeGen, une société rachetée par Sanofi en 2010 pour un montant pouvant aller jusqu'à 560 millions de dollars (cf dépêche du 30/06/2010 à 10:01). Ce sont des anciens de TargeGen qui ont fondé Impact Biomedicines.
En octobre 2017, Impact Biomedicines a annoncé la fin de la suspension des essais cliniques par la Food and Drug Administration (FDA) américaine, ainsi que la levée de 22 millions puis 90 millions de dollars. A ce jour, le fédratinib a été évalué sur 877 patients dans 18 essais cliniques, fait valoir la société.
Dans la phase III randomisée versus placebo JAKARTA-1, le composé a démontré des "améliorations statistiquement significatives" en première ligne dans la myélofibrose, sur les critères d'évaluation principal et secondaire. Dans la phase II multicentrique à un bras JAKARTA-2, où la molécule est testée sur des patients résistants ou intolérants au ruxolitinib (Jakafi*/Jakavi*, Incyte/Novartis), les résultats ont aussi été positifs.
Le dépôt d'une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) aux Etats-Unis est prévu pour la mi-2018.
yb/gb/APMnews

[YB8P289IP]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi