dépêche

 - 

Sanofi va acquérir le spécialiste de l'hémophilie Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars

PARIS, WALTHAM (Massachusetts), 22 janvier 2018 (APMnews) - Sanofi a annoncé lundi dans un communiqué le lancement d'une offre publique d'achat (OPA) amicale sur Bioverativ, société spécialisée dans les traitements de l'hémophilie, pour 11,6 milliards de dollars.
Bioverativ est issu d'une scission de Biogen, effective depuis le 1er février 2017, rappelle-t-on.
Sanofi va proposer 105 dollars par action Bioverativ, ce qui représente une prime de 64% par rapport au cours de clôture de ce dernier vendredi sur le Nasdaq (64,11 dollars). Au moment de la scission avec Biogen, le titre Bioverativ cotait 44,45 dollars, note-t-on.
L'opération a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux groupes. L'OPA devrait débuter en février. Elle devrait être bouclée dans les trois mois. Son succès est soumis à plusieurs conditions dont l'apport d'au moins 50% des titres Bioverativ.
L'annonce du projet d'acquisition de Bioverativ intervient après deux échecs de Sanofi, qui n'est pas parvenu à mettre la main sur l'américain Medivation (finalement acquis par Pfizer) en 2016 et sur le suisse Actelion (acquis par Johnson & Johnson) en 2017, note-t-on.
Lors d'une conférence téléphonique lundi matin, le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt, a assuré que le groupe avait la capacité de faire d'autres acquisitions. Son directeur financier, Jérôme Contamine, a expliqué qu'il pourrait faire d'autres acquisitions "de même grandeur que celle de Bioverativ".
Sanofi prévoit que l'opération aura "un effet relutif immédiat" sur son résultat net par action hors exceptionnels pour 2018 et "un effet relutif jusqu'à 5%" en 2019. Le groupe "projette également d'obtenir un retour sur capitaux investis supérieur au coût du capital dans un délai de trois ans et s'attend à conserver sa note de crédit élevée".
"Avec Bioverativ, un leader sur le marché croissant de l'hémophilie, Sanofi conforte sa présence en médecine de spécialité et son leadership dans les maladies rares, conformément à sa feuille de route 2020, et met en place une plateforme qui lui permettra d'assurer sa croissance dans d'autres troubles hématologiques rares", a commenté Olivier Brandicourt, cité dans le communiqué.
Sanofi était jusqu'à présent absent du domaine de l'hémophilie, note-t-on. Il travaille toutefois avec Alnylam sur le fitusiran, un ARN interférent (ARNi) évalué dans les hémophilies A et B. Il a annoncé l'acquisition des droits mondiaux du composé au début du mois, rappelle-t-on (cf dépêche du 08/01/2018 à 13:36).
Citant des prévisions d'Evaluate Pharma, le groupe français estime que le marché mondial de l'hémophilie devrait connaître une croissance annuelle supérieure à 7% d'ici 2022.
"Sanofi apporte des capacités éprouvées et une infrastructure mondiale qui, selon nous, permettront d'étendre rapidement l'accès à nos médicaments à l'échelle mondiale et de poursuivre notre mission d'amélioration de la vie des personnes atteintes de maladies hématologiques rares", a indiqué le directeur général de Bioverativ, John Cox.
Bioverativ commercialise les facteurs VIII et IX à longue durée d'action Eloctate* et Alprolix* (avec Sobi en Europe), rappelle-t-on. En 2016, la société a généré 847 millions de dollars de ventes et 41 millions de redevances.
Sanofi signale que Bioverativ compte dans son pipeline un programme de recherche en phase III dans la maladie d'agglutinine froide (composé BIVV009) et d'autres molécules à des stades plus précoces dans diverses indications hématologiques, dont l'hémophilie, la drépanocytose et la bêta-thalassémie.
"L'organisation de la R&D de Sanofi aidera Bioverativ à accélérer la mise à disposition de ces traitements importants aux patients. En outre, l'empreinte mondiale de Sanofi, son savoir-faire avéré et sa maîtrise du lancement de spécialités pharmaceutiques, de même que sa présence bien établie dans des marchés émergents clés, permettront à Bioverativ d'optimiser les opportunités de croissance pour ses produits actuels et futurs", explique le groupe français.
eh/rtrs/vib/APMnews

[EH5P2Y3SI]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi