dépêche

 - 

Un anticorps bispécifique supérieur au ranibizumab dans l'oedème maculaire diabétique

SOUTH SAN FRANCISCO, 12 février 2018 (APMnews) - Un anticorps bispécifique, ciblant à la fois le VEGF-A et l'angiopoïetine-2, s'est montré supérieur au ranibizumab en traitement de l'oedème maculaire diabétique, dans une étude de phase II dont le laboratoire Genentech (groupe Roche) fait état dans un communiqué lundi.
Alors que le ranibizumab (Lucentis*, Novartis) et le bévacizumab (Avastin*, Roche) ciblent uniquement le VEGF-A, le RG7716 cible simultanément deux facteurs de croissance vasculaires.
Dans l'étude BOULEVARD, 229 patients présentant un oedème maculaire diabétique ont été randomisés entre deux doses du RG7716 ou le ranibizumab à dose standard, en injections intravitréennes mensuelles.
A 24 semaines, le RG7716 avait permis de gagner en moyenne 13,9 lettres pour la forte dose et 11,7 lettres pour la faible dose, comparé à 10,3 lettres pour le ranibizumab. Seule la différence entre la forte dose de RG7716 et le ranibizumab est statistiquement significative.
Les deux doses ont été associées à des proportions plus élevées de patients gagnant au moins deux ou au moins trois lignes d'acuité visuelle, indique le laboratoire dans son communiqué (sans donner ces proportions). Il y avait également une réduction plus importante de l'épaisseur de la rétine centrale et une amélioration plus importante de la rétinopathie diabétique.
Le produit a été bien toléré et il n'y avait pas de signal de nouvelle toxicité.
Le RG7716 est également évalué dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge néovasculaire, dans les études AVENUE et STAIRWAY.
fb/vib/APMnews

[FB9P41BGC]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jours sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi