dépêche

 - 

L’insuffisance cardiaque, facteur majeur de mortalité chez les diabétiques âgés (étude française)

(Par François BOISSIER, au congrès de la SFD)
NANTES, 26 mars 2018 (APMnews) - Les patients diabétiques âgés présentent un risque élevé de développer rapidement des complications cardiovasculaires, notamment l’insuffisance cardiaque, qui constitue un facteur majeur de mortalité, montre l’étude Gerodiab.
De nouveaux résultats de cette étude ont été présentés vendredi au congrès de la Société francophone du diabète (SFD) à Nantes.
L’étude Gerodiab a été lancée en 2009 (avec des financements du programme hospitalier de recherche clinique -PHRC-, de Novo Nordisk et Merck KGaA) pour en savoir plus sur l’évolution des patients âgés, et notamment évaluer le lien entre l’équilibre glycémique et la mortalité, a rappelé Bernard Bauduceau de l'hôpital Bégin à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Elle a inclus 987 diabétiques de type 2 de 70 ans et plus (âge médian 77 ans) dans 56 centres français. Au cours des 5 ans de suivi, 24% sont décédés.
Des premiers résultats ont été présentés il y a deux ans au congrès de la SFD à Lyon (cf dépêche du 25/03/2016 à 11:55). Il avait notamment été montré que la mortalité était la plus basse avec une hémoglobine glyquée (HbA1c) entre 6% et 6,5%, qu'elle commençait à s’élever entre 6,5% et 8% et qu'elle augmentait encore au-dessus de 8%. Il avait également été montré que, de façon plus inattendue, les patients dont l’HbA1c était inférieure à 6% avaient aussi un risque de décès augmenté.
Toutefois, vendredi, Bernard Bauduceau a tenu à nuancer cette observation, en indiquant d’une part que le nombre de patients en-dessous de 6% d’HbA1c était faible (15 patients), ce qui rend difficile une interprétation, d’autre part que l’HbA1c faible pourrait être liée notamment à des cancers en phase terminale, qui seraient la vraie cause du décès.
L’analyse des complications cardiovasculaires a montré que chez ces patients âgés, dans un temps "relativement court", l'augmentation de leur prévalence était particulièrement importante: on est passé de 47% des patients présentant une pathologie cardiovasculaire au début de l’étude à 67% 5 ans après.
Plus précisément, le taux de coronaropathie est passé de 30% à 41%, les artériopathies de 25% à 35%, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) de 15% à 26%.
Et en particulier, Bernard Bauduceau a souligné le doublement de la prévalence de l’insuffisance cardiaque, qui est passée de 9% à 20%.
Or, l’insuffisance cardiaque s’est avérée constituer "un paramètre explicatif puissant de la mortalité": le risque de décès était doublé parmi les patients insuffisants cardiaques.

Triplement des plaies du pied, doublement des amputations

Il y avait aussi un triplement des plaies du pied (de 5% à 15%) et un doublement des amputations (de 2% à 4%). Les artériopathies, plaies du pied et amputations constituaient également des marqueurs importants du risque de décès.
Globalement, les causes de décès étaient l’insuffisance cardiaque pour 16,9% des patients, les AVC pour 10,1%, l’infarctus du myocarde pour 8,3%, l’insuffisance rénale pour 8,7%, mais aussi l’insuffisance respiratoire pour 10,1%.
Les cancers représentaient la première cause de décès (22,7%). On comptait également parmi les causes des infections (6,8%) et plus rarement des affections digestives. Pour 18% des décès, la cause était inconnue.
Le chercheur a noté quelques limites à cette étude, notamment le fait que les diabétiques âgés inclus étaient des patients autonomes suivis en milieu spécialisé et ne représentaient peut-être pas l’ensemble des patients âgés.
De plus, le constat qu’un bon équilibre glycémique (entre 6% et 6,5% d’HbA1c) est associé à une meilleure survie ne permet pas de dire si c’est une relation causale ou si le taux bas d’HbA1c est "le témoin" de patients qui se soignent globalement mieux, ou qui sont dans un état général moins grave.
D’autres études sont donc nécessaires pour mieux connaître les patients diabétiques âgés. Par ailleurs, le suivi de Gerodiab est prolongé de 5 années supplémentaires.
fb/gb/APMnews

[FB3P66UJB]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi