dépêche

 - 

CHU de Grenoble: la directrice générale quittera ses fonctions mi-juin

(Par Sabine NEULAT-ISARD)
GRENOBLE, 14 mai 2018 (APMnews) - Jacqueline Hubert, qui dirige le CHU de Grenoble depuis janvier 2013, quittera ses fonctions lundi 18 juin pour intégrer la "task force" chargée de réfléchir à un nouveau financement du système de santé, a-t-elle annoncé à APMnews.
Contactée par APMnews sur l'information selon laquelle elle allait intégrer la mission pilotée par Jean-Marc Aubert, directeur de la recherche, de l'évaluation, des études et des statistiques (Drees) au ministère de la santé, Jacqueline Hubert a confirmé cette perspective tout en indiquant qu'elle ne quitterait pas son poste avant le 18 juin.
L'offre de recrutement du nouveau directeur général du CHU de Grenoble doit paraître très prochainement sur le site de la Bourse interministérielle de l'emploi public (Biep).
Jacqueline Hubert quittera le CHU un mois et demi après avoir présenté, avec les autres membres de la gouvernance de l'établissement, un plan d’action "pour l’amélioration de la qualité de vie au travail" au profit de tous les membres du personnel, durement éprouvés par différents événements dont le suicide d'un neurochirurgien (cf dépêche du 07/05/2018 à 10:50).
Ancienne élève de l'Ecole nationale de la santé publique (ENSP, aujourd'hui EHESP) et titulaire d'un master en politiques publiques de santé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Grenoble, Jacqueline Hubert a travaillé pendant 15 ans au CHU de Rennes (1990-2005), en charge successivement de la recherche clinique, de la direction financière, de plusieurs sites et enfin comme coordonnatrice de l'ensemble des pôles du CHU.
Elle a ensuite rejoint Nantes, où elle a dirigé la clinique Jules-Verne de novembre 2005 à mars 2010. Inauguré en mai 2005, cet établissement a comme originalité d'allier le statut privé non lucratif et le statut commercial, rappelle-t-on.
De mars 2010 à fin 2012, elle a été directrice générale adjointe d'Harmonie soins et services, basé également à Nantes, et directrice des cliniques (implantées à Saint-Nazaire, Nantes et en Vendée) et des soins dentaires du groupe.
Nommée fin 2012 à la tête du CHU de Grenoble Alpes (Chuga), elle y a pris ses fonctions en janvier 2013.
Depuis cette date, elle a participé à deux missions nationales: l'une sur la création et le contenu des groupements hospitaliers de territoire (GHT) avec le Dr Frédéric Martineau (ancien président de la conférence des présidents de commission médicale d'établissement -CME- des centres hospitaliers), l'autre sur la réforme du financement des établissements de santé. Cette mission était pilotée par Olivier Véran, praticien hospitalier au CHU de Grenoble, aujourd'hui député (LREM) de l'Isère.
Annoncée en février par le premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, la task force pilotée par Jean-Marc Aubert doit travailler pendant deux ans sur la réforme du financement du système de santé, afin notamment de sortir du "tout-T2A" pour les activités de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO) des établissements de santé.
Outre Jean-Marc Aubert, quatre professionnels en font déjà partie. Un professeur de médecine doit la rejoindre prochainement, rappelle-t-on (cf dépêche du 11/05/2018 à 09:37).
san/gb/APMnews

[SAN8P8OA8R]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi