dépêche

 - 

Nouvelles données favorables au dépistage du cancer du col par tests HPV

WASHINGTON, 16 juillet 2018 (APMnews) - Une nouvelle étude avec un suivi plus long que les précédentes confirme la supériorité d'un dépistage du cancer du col de l'utérus par recherche du papillomavirus sur la cytologie en phase liquide, en test de première ligne.
L'étude HPV FOCAL a été publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).
Gina Suzanne Ogilvie du Women's Hospital à Vancouver et ses collègues rappellent que plusieurs études ont déjà validé l'intérêt du test HPV, mais en montrant des résultats après seulement un cycle de dépistage. Des agences réglementaires ont demandé des résultats à plus long terme. Leur étude, qui a randomisé 19.009 femmes, s'appuie sur un suivi de quatre ans.
Les femmes du groupe HPV ont eu une recherche du virus au départ et celles qui étaient négatives étaient revues à 48 mois. Celles ayant eu une cytologie en phase liquide au départ qui étaient négatives avaient un nouveau test à 24 mois puis celles toujours négatives un autre test à 48 mois. L'efficacité a été mesurée à 48 mois avec à la fois un test HPV et une cytologie.
A 48 mois, la fréquence de détection de lésions CIN3+ était de 2,3/1.000 personnes chez les femmes ayant eu un test HPV et 5,5/1.000 pour celles qui ont eu une cytologie, soit une baisse de 58% du risque.
Cela était lié au fait qu'au départ, le test HPV a augmenté de 61% la détection de lésions CIN3+.
De même, la fréquence de lésions CIN2+ était respectivement 5/1.000 et 10,6/1.000, soit une baisse de 53%.
En France, le cahier des charges du programme national de dépistage organisé du cancer du col publié il y a deux mois place le test HPV parmi les examens complémentaires en cas de cytologie anormale, rappelle-t-on (cf dépêche du 07/05/2018 à 11:39). Une recommandation de la Haute autorité de santé (HAS) sur le test HPV en dépistage primaire du cancer du col est attendue pour l'automne 2018 (dépêche du 21/11/2017 à 12:14).
(JAMA, 3 juillet, vol. 320, n°1, p43-52)
fb/nc/APMnews

[FB9PBYBZN]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi