dépêche

 - 

Diabète de type 2: diminution des décès cardiovasculaires et insuffisances cardiaques avec la dapagliflozine

LONDRES, 24 septembre 2018 (APMnews) - L'antidiabétique oral inhibiteur du SGLT2 dapagliflozine (Forxiga*, AstraZeneca) a diminué les risques de décès cardiovasculaire et d'insuffisance cardiaque chez des diabétiques de type 2 à haut risque cardiovasculaire, dans une grande étude de morbi-mortalité dont le laboratoire annonce les résultats lundi, sans donner de chiffres.
Les détails de l'étude seront présentés au congrès de l'American Heart Association (AHA) à Chicago en novembre.
L'étude DECLARE-TIMI 58 a inclus plus de 17.000 patients diabétiques de type 2 qui présentaient de multiples facteurs de risque cardiovasculaire ou avaient déjà une maladie cardiovasculaire. Ils ont été randomisés entre la dapagliflozine et un placebo en sus d'un traitement standard du diabète de type 2.
Comme tous les essais cardiovasculaires sur les antidiabétiques lancés ces dernières années, le premier objectif de l'étude était de vérifier la sécurité du médicament au niveau cardiovasculaire, c'est-à-dire de démontrer une non-infériorité par rapport au placebo. Mais en même temps, des analyses de supériorité étaient aussi réalisées.
L'étude avait deux critères primaires. Le premier associait les décès de cause cardiovasculaire et les hospitalisations pour insuffisance cardiaque. Une diminution statistiquement significative de ce critère composite a été obtenue.
L'autre critère primaire incluait les décès cardiovasculaires, infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémiques. Une tendance favorable à la baisse de ces événements est observée, mais n'a pas atteint la significativité statistique, indique AstraZeneca dans son communiqué.
fb/gb/APMnews

[FB0PFECCL]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi