dépêche

 - 

Bactéries à l'hôpital: les rideaux séparant les lits sont-ils lavés assez souvent ?

WASHINGTON, 1er octobre 2018 (APMnews) - Les rideaux utilisés pour séparer les lits dans les hôpitaux accumulent des bactéries au cours du temps, dont des staphylocoques dorés résistants à la méticilline (Sarm), et devraient de fait être changés ou lavés toutes les deux semaines, selon une étude canadienne publiée dans American Journal of Infection Control.
Si le contact entre les personnes est la principale voie de transmission des infections nosocomiales, des études ont montré que les surfaces présentes dans l'environnement du patient pouvaient également être vecteur, rappellent Kevin Shek de l'université de Manitoba à Winnipeg (Canada) et ses collègues. Parmi ces surfaces, les rideaux utilisés pour séparer les lits, qui sont souvent touchés et occasionnellement lavés ou changés, constituent un risque élevé de contamination croisée, ajoutent-ils.
L'objectif de leur étude prospective a été d'évaluer le niveau de contamination bactérienne (dont les Sarm) et son évolution au cours du temps, des rideaux du service pour brûlés du centre de soins de Winnipeg, sur une période de 21 jours.
Ils ont pour cela placé dans le service un total de 10 rideaux propres (fraîchement lavés par une société commerciale et emballés dans des sacs plastique non stériles) en coton/polyester et tous identiques. Deux des rideaux, placés dans des zones sans contact direct avec les patients ou les soignants, ont servi de contrôle. Aucune des chambres n'était occupée par des patients infectés par des Sarm.
Au premier jour, le niveau de contamination était faible, avec une moyenne de 0,20 unité formant colonies (CFU) par cm² pour les rideaux à proximité des patients (rideaux tests) et de 0,10 CFU/cm² pour les rideaux contrôles. Au cours du temps, le niveau de contamination des rideaux tests a augmenté, passant de 1,17 CFU/cm² au jour 3 à 1,86 CFU/cm² au jour 17. A 21 jours, 5,11 CFU/cm² en moyenne ont été relevées sur les 4 rideaux encore installés dans le service, les 4 autres ayant été retirés en raison de souillures visibles. A titre de comparaison, les 2 rideaux contrôles présentaient à 21 jours une moyenne de 0,60 CFU/cm².
En outre, le nombre de rideaux positifs pour des Sarm a progressivement augmenté au cours du temps. A 14 jours, 5 rideaux tests sur 8 en étaient porteurs, contre 1 seul au jour 10. A 21 jours, 3 des 4 rideaux tests restants étaient positifs pour des Sarm, contre 0 des 2 rideaux contrôles.
La détection de Sarm et le nombre de CFU observées suggèrent que les rideaux sont une source de contamination croisée dans les hôpitaux, concluent les auteurs. Sur la base de ces résultats, ils proposent que les rideaux soient lavés ou remplacés tous les 14 jours environ. Des études complémentaires sont nécessaires pour déterminer le lien entre la contamination des rideaux et celle des patients, ajoutent-ils.
(American Journal of Infection Control, septembre 2018, vol.46, n°9, p1019-1021)
sb/ab/APMnews

[SB9PFRX3G]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi