dépêche

 - 

Novartis prévoit 60 demandes d'AMM "majeures" entre 2019 et 2021

LONDRES, 5 novembre 2018 (APMnews) - Novartis entend déposer 60 demandes d'autorisations de mise sur le marché (AMM) qualifiées de "majeures" entre 2019 et 2021, a-t-il fait savoir lundi lors d'un point sur son pipeline aux investisseurs.
Le groupe avait déjà communiqué en mai sur le lancement de 13 médicaments présentant un potentiel de chiffre d'affaires annuel supérieur à 1 milliard de dollars (blockbusters) d'ici 2020 (cf dépêche du 16/05/2018 à 14:57). Lundi, il a évoqué "26 blockbusters potentiels" actuellement en développement.
Le suisse met en avant son pipeline en matière de thérapies cellulaires, géniques et des radioligands, domaines dans lesquels il est s'est renforcé ces derniers mois avec les acquisitions d'Advanced Accelerator Applications (AAA) pour 3,9 milliards de dollars, AveXis pour 8,7 milliards et Endocyte pour 2,1 milliards.
En la matière, Novartis revendique 13 composés en phase clinique, et 9 de plus en 2019. La thérapie génique AVXS-101, traitement de l'amyotrophie spinale acquis avec AveXis, devrait obtenir des AMM au premier semestre 2019 aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, est-il prévu.
Le laboratoire anticipe que Cosentyx* (sécukinumab) deviendra son principal médicament en 2019, avec des "croissances robustes" dans ses trois indications, à savoir la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique et le psoriasis en plaques. Une phase III PREVENT dans la spondylarthrite ankylosante axiale non radiographique est actuellement en cours, sans qu'un calendrier ne soit donné.
Quant au traitement de l'insuffisance cardiaque Entresto* (sacubitril + valsartan), qui doit aussi porter la croissance du groupe dans les années à venir, l'essai clinique PARAGON-HS dans le traitement de l'insuffisance cardiaque avec fraction d'éjection préservée doit donner des résultats en 2019.
Novartis entend par ailleurs lancer Mayzent* (siponimod, ex-BAF312), dont la demande d'AMM a été déposée en octobre dans la sclérose en plaques (SEP) secondairement progressive chez l'adulte en Europe et aux Etats-Unis (cf dépêche du 08/10/2018 à 18:17), au premier trimestre 2019.
Un dépôt demande d'AMM est prévu en 2019 pour l'anticorps monoclonal crizanlizumab (SEG101), destiné à diminuer la fréquence des crises drépanocytaires (cf dépêche du 05/12/2016 à 08:38).
Parmi les composés dont il vise l'homologation en 2019, Novartis avait cité en mai, outre Mayzent* et AVXS-101, le canakinumab (ACZ885) dans la réduction du risque cardiovasculaire chez les patients qui ont subi un infarctus du myocarde -indication pour laquelle la Food and Drug Administration (FDA) a rendu une réponse négative en octobre (cf dépêche du 19/10/2018 à 18:09)- et le brolucizumab (RTH258) dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), rappelle-t-on.
Lundi à la mi-séance à Zurich, l'action Novartis gagnait 0,7% à 88,30 francs suisses.
yb/nc/APMnews

[YB6PHK85D]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi