dépêche

 - 

Elections professionnelles 2018 dans la FPH: le programme du CH-FO

PARIS, 12 novembre 2018 (APMnews) - Le syndicat des Cadres hospitaliers-Force ouvrière (CH-FO) a communiqué dimanche soir ses revendications en préparation des élections professionnelles dans la fonction publique hospitalière (FPH), le jeudi 6 décembre.
CH-FO souhaite ainsi voir intégrer l'ensemble des primes dans le traitement indiciaire "en vue de valoriser les retraites", partant du constat que le régime indemnitaire constitue une part croissante de la rémunération des directeurs d'hôpital (DH), directeurs d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux (D3S) et directeurs des soins (DS).
Concernant la prime de fonction et de résultats (PFR), CH-FO constate que "la part de collègues ayant atteint le plafond de la part Résultats (R) s'accroît d'année en année" et demande donc une révision des plafonds, tant pour les DH que pour les D3S et les DS.
Le syndicat estime notamment que "l'évolution des modes d'exercices" justifie une révision des cotations de la part Fonctions (F) des DH.
Il demande par ailleurs l'abrogation des quotas d'accès à la hors classe pour les DH de classe normale (cf dépêche du 07/05/2018 à 18:09) et la suppression des restrictions aux mesures d'accompagnement liées à la mise en oeuvre des groupements hospitaliers de territoires (GHT) (cf dépêche du 09/07/2018 à 15:11), ainsi que "la réintégration des directeurs généraux de CHU-CHR dans un statut de la haute fonction publique".
Concernant les D3S, le CH-FO considère essentiel de renforcer l'attractivité du corps, alors que "le nombre de D3S qui sollicitent leur détachement dans le corps des DH s'accroît d'année en année à tel point qu'il représente plus de 30% des sorties du corps".
Il demande donc l'ouverture immédiate de négociations sur les grilles indiciaires et le régime indemnitaire des D3S, le "repyramidage de la grille pour culminer en hors échelle B (HEB) dans le grade de la hors classe" et "le repyramidage en HEB bis des emplois fonctionnels", ainsi que la création d'un troisième grade en classe exceptionnelle.
Pour ce qui est des directeurs des soins, CH-FO demande une application immédiate du doublement de la part F de leur PFR, aujourd'hui étalée sur 4 ans (cf dépêche du 29/12/2017 à 17:23) ainsi qu'une "revalorisation des grilles en signe d'une reconnaissance légitimement attendue" des DS de classe normale à l'indice brut sommital 1015, des DS hors classe à l'indice brut sommital en HEB, et des DS sur emploi fonctionnel à l'indice sommital en HEB bis.
CH-FO estime également légitime un droit d'option entre attribution prioritaire de logement de fonction, indemnité compensatrice de logement et doublement de la part F de la PFR, du fait de la "sujétion de responsabilité permanente et [à] la contrainte de continuité de service public".
Le syndicat porte également une revalorisation des indemnités d'intérim et de directions communes, considérant que les textes parus à ce sujet en avril 2018 "ne sont absolument pas conformes aux propositions présentées aux organisations syndicales en octobre 2016", sont trop complexes et donnent lieu à des indemnités inférieures aux 580€ initialement prévus pour un établissement de santé (390€ pour un établissement social ou médico-social).
Enfin, CH-FO revendique une revalorisation des frais de déplacements ainsi qu'une prise en charge des frais de déplacements en cas de recherche d'emploi.
bd/ab/APMnews

[BRD9PI2Q8H]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi