dépêche

 - 

Evaluation de l'homéopathie: la HAS lance un appel à contribution

SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 17 décembre 2018 (APMnews) - La Haute autorité de santé (HAS) a lancé jeudi un appel à contribution jusqu'à fin janvier 2019 dans le cadre de ses travaux sur l'évaluation et le remboursement des produits d'homéopathie.
En août, en pleine polémique sur l'efficacité des "médecines alternatives", la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a saisi la HAS afin de "recueillir l'avis de la commission de la transparence [CT] quant au bien-fondé des conditions de prise en charge et du remboursement des médicaments homéopathiques" (cf dépêche du 24/08/2018 à 16:34).
Une partie des produits d'homéopathie sont actuellement remboursés à 30% par l'assurance maladie sans qu'ils aient besoin de faire l'objet d'une évaluation scientifique, contrairement aux autres médicaments, rappelle-t-on.
Si l'avis de la CT était à l'origine attendu d'ici fin février 2019, la HAS a prévenu début décembre qu'il ne pourrait pas être rendu avant le printemps, notamment en raison de la prochaine publication, prévue dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, d'un décret sur les conditions d'évaluation de l'homéopathie (cf dépêche du 06/12/2018 à 12:47).
C'est dans le cadre de cette saisine ministérielle que l'appel à contribution est lancé.
Les sociétés savantes, les syndicats professionnels, les ordres et académies de professionnels de santé ainsi que toute association de patients ou d’usagers souhaitant contribuer sont invités à transmettre leurs coordonnées via un formulaire disponible en ligne.
Après vérification du statut de l'organisme, un questionnaire en ligne sera adressé par courriel pour permettre la contribution jusqu’au dimanche 27 janvier 2019 inclus.
"Une seule participation par organisme est attendue. Les contributions à titre individuel ne sont pas acceptées. Les personnes qui désirent communiquer des informations sont invitées à travailler avec les organismes susceptibles de les représenter", précise la HAS.
Elle ajoute que l'évaluation de la CT sera fondée "sur l’analyse scientifique des données et informations disponibles". "De ce fait, les arguments financiers ne seront pas pris en compte", souligne-t-elle.
Le n°1 mondial de l'homéopathie, Boiron (3.700 collaborateurs environ), est basé dans la région lyonnaise, rappelle-t-on.
En 2016, l'assurance maladie a remboursé 128,5 millions d’euros de médicaments homéopathiques, sur un total d'une vingtaine de milliards d'euros de médicaments remboursés.
gb/nc/APMnews

[GB9PJVIOJ]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi