dépêche

 - 

Les probiotiques sans effet en prévention du diabète gestationnel chez les femmes en surpoids ou obèses

WASHINGTON, 29 janvier 2019 (APMnews) - Les probiotiques se sont révélés inefficaces en prévention du diabète gestationnel chez des femmes obèses ou en surpoids, dans l’étude SPRING parue dans Diabetes Care.
Leonie Callaway, du Royal Brisbane and Women’s Hospital de Herston (Australie) et ses collègues ont évalué l’impact des probiotiques contre placebo sur le microbiote intestinal ainsi que sur le risque de diabète gestationnel auprès de 411 femmes.
Les probiotiques ont été administrés tout au long de la grossesse dès le début du second trimestre. Il s’agissait d’un mélange de Lactobacillus rhamnosus (LGG) et de Bifidobacterium animalis lactis (BB-12) à la dose d’au moins 109 unités formant colonie (UFC)/jour.
A 28 semaine, un diabète gestationnel était apparu chez 12,3% des femmes sous placebo et 18,4% des femmes sous probiotiques.
La différence n’est pas statistiquement significative mais un autre résultat est en défaveur des probiotiques. La glycémie à jeun était en effet plus élevée dans le groupe probiotiques (0,79 g/l contre 0,77 g/l), tandis que les glycémies post-test oral de tolérance au glucose étaient comparables.
La pré-éclampsie a été plus fréquente dans le groupe probiotiques (9,2% contre 4,9%).
Une prise de poids excessive a été observée chez 32,5% du groupe probiotiques contre 46% du groupe placebo. Mais ce résultat est difficile à concilier avec le reste des résultats de l’étude, commentent les auteurs.
Par ailleurs, le taux de petit poids pour l’âge gestationnel était de 2,4% dans le groupe probiotiques contre 6,5% dans le groupe placebo, ce qui est statistiquement significatif. Cela peut être relié au plus fort taux de diabète gestationnel dans le groupe probiotiques et aux plus fortes glycémies à jeun ou pourrait être un effet des probiotiques à confirmer, commentent les auteurs.
En tout état de cause, "malgré des données de sécurité rassurantes et des raisons logiques de penser que les probiotiques puissent améliorer le métabolisme du glucose", ils n’ont pas prévenu le diabète gestationnel ni amélioré les autres critères de jugement dans cette étude.
(Diabetes Care, édition en ligne du 18 janvier 2019)
arg/vib/fbk/APMnews

[VIB6PLS39K]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi