dépêche

 - 

Ipsen va dépenser jusqu'à 1,3 milliard $ pour se renforcer dans les maladies rares

PARIS, 25 février 2019 (APMnews) - Ipsen a annoncé lundi dans un communiqué l'acquisition pour un montant pouvant aller jusqu'à 1,3 milliard de dollars américains de la société canadienne spécialisée dans les maladies rares Clementia Pharmaceuticals.
Clementia a développé l'agoniste du récepteur gamma de l'acide rétinoïque palovarotène dans la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP). Une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) devrait être déposée au second semestre aux Etats-Unis sur la base de données de phase II dans l'espoir d'un lancement sur le marché américain mi-2020. En Europe, une homologation est prévue fin 2020 pour un lancement début 2021.
Ipsen anticipe donc de premières ventes en 2020 qui deviendront "plus significatives" à partir de 2021, a indiqué lundi à APMnews Aymeric Le Chatelier, directeur financier d'Ipsen.
La FOP est une maladie ultrarare qui touche un millier de patients dans le monde dont la moitié aux Etats-Unis, a-t-il précisé.
La molécule est en phase III pour évaluer le schéma posologique chronique dans la FOP. Une phase II est également en cours dans les ostéochondromes multiples (OM), une indication présentant une population potentiellement plus importante, a expliqué le directeur financier. Le palovarotène est aussi évalué en phase I dans la kératoconjonctivite sèche.
Le composé a obtenu le statut de médicament orphelin dans la FOP et les OM aux Etats-Unis et en Europe. Il bénéficie de ceux de Fast Track, Breakthrough Therapy et de médicament pédiatrique rare dans la FOP aux Etats-Unis. En cas d'homologation, ce dernier statut permettra à Ipsen d'obtenir un voucher de Priority Review qu'il pourra utiliser ultérieurement ou revendre, note-t-on.
Interrogé sur la nécessité de constituer une force commerciale aux Etats-Unis pour le palovarotène dans la FOP, Aymeric Le Chatelier a expliqué que la priorité pour une molécule indiquée dans une maladie ultrarare était de connaître les centres de thérapeutiques de référence et les patients, sujets sur lesquels Clementia a déjà développé une expertise.
Ipsen va proposer 25 dollars (américains) par action Clementia, ce qui représente une prime de 67% par rapport à son cours de clôture vendredi sur le Nasdaq. Cela valorise la société à 1,04 milliard $.
S'y ajoute un certificat de valeur garantie (CVG) de 6 dollars par action sous réserve du dépôt réglementaire auprès de la Food and Drug Administration (FDA) d'une demande d'AMM pour le palovarotène dans les OM, portant la valorisation de Clementia à 1,303 milliard $.
L'opération devrait être bouclée à la fin du deuxième trimestre.
Ipsen, qui a terminé 2018 avec une dette de 242 millions d'euros, prévoit de l'alourdir de près d'un milliard en lien avec l'acquisition de Clementia, a expliqué Aymeric Le Chatelier. Il souligne que le groupe français table sur un flux de trésorerie en 2019 supérieur aux 450 millions de 2018, compte tenu des prévisions annoncées mi-février lors de la présentation des résultats annuels (cf dépêche du 14/02/2019 à 08:07 ).
"L'acquisition de Clementia ne nous empêche pas de poursuivre notre stratégie de développement. En 2019, nous resterons en mesure de faire des acquisitions de molécules en phase de développement plus précoce et fin 2020, nous aurons reconstitué notre capacité d'endettement à hauteur d'un milliard d'euros", a expliqué le directeur financier.
Ipsen a légèrement revu à la baisse ses prévisions pour 2019. Il continue à tabler sur une croissance de son chiffre d'affaires (à taux de change constants) de 13% mais prévoit une marge opérationnelle des activités (c'est-à-dire hors éléments exceptionnels) de 30% au lieu de 31% "hors investissements additionnels de croissance au sein du portefeuille de R&D". Il prévient que "la transaction aura également un impact dilutif sur le résultat net consolidé du groupe".
Lundi en début de séance à la Bourse de Paris, l'action Ipsen cédait 1,5% à 121,25 euros. Elle progresse de 7,4% depuis le début de l'année.
eh/ab/APMnews

[EH1PNH41T]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi