dépêche

 - 

Directeur d'hôpital, "un métier qu'on ne fait pas par hasard" (Vincent Prévoteau, ADH)

(Par Sylvain LABAUNE et Sabine NEULAT-ISARD)
PARIS, 11 mars 2019 (APMnews) - Le mandat qu'assure Vincent Prévoteau (CH de Rodez) à la présidence de l'Association des directeurs d'hôpital (ADH), depuis février, traduit son attachement à l'hôpital mais aussi à un métier qu'"on ne fait pas par hasard", a-t-il souligné dans un entretien accordé à APMnews vendredi, à quelques jours des 27es journées nationales de l'association.
APMnews: Vous avez succédé le 7 février à Frédéric Boiron (CHU de Lille) à la présidence de l'Association des directeurs d'hôpital (ADH). Pourquoi avez-vous souhaité prendre cette responsabilité, qui vient en plus de vos fonctions de chef d'établissement?
Vincent Prévoteau
Vincent Prévoteau: Mon engagement marque un triple attachement. Le premier est celui que j'ai à l'hôpital public et aux valeurs qu'il porte. C'est un lieu de solidarités, d'expertise, d'humanisme, de soins, de recherche, d'enseignement et de prévention. Cela renvoie à la nécessité d'avoir des gouvernances équilibrées, respectueuses du dialogue et de l'échange. Il faut souligner avec force que les directeurs d'hôpital ont des valeurs malgré une structure en perpétuel mouvement.
Le deuxième point est mon attachement très fort au métier de directeur d'hôpital. Ce n'est pas un métier que l'on fait par hasard, il nécessite une formation de haut niveau, délivrée à l'Ecole des hautes études en santé publique [EHESP], qui ne cesse d'évoluer et est en perpétuelle adaptation. Le métier nécessite des compétences techniques, de gestionnaire et de management, et il réclame une fibre humaniste.
Le troisième attachement est celui que je porte à l'ADH et à ses valeurs puisque j'y ai grandi au fil des fonctions que j'ai occupées. C'est une association qui a trouvé sa place pour apporter de manière constructive son apport au débat public, c'est un laboratoire d'idées et de réflexion avec les professionnels, et c'est aussi un lieu de solidarité et convivialité.
Sur quels thèmes allez-vous travailler en priorité et comment allez-vous fonctionner au sein de l'association?:
L'ADH fonctionne bien et reste dans la continuité de l'action engagée. Les thématiques sur lesquelles l'association se penchera sont déjà identifiées. Elles portent sur la gouvernance des hôpitaux et du territoire, l'ouverture sur le territoire, l'éthique et les valeurs, les risques psychosociaux et la responsabilité populationnelle. Le bureau, qui est en cours de constitution, sera soumis à un conseil d'administration extraordinaire le 12 avril. Il comprendra 10 membres au total dont 4 vice-présidents. Sous la responsabilité de ces vice-présidents, des binômes seront constitués avec des référents, des responsables fonctionnels, et des groupes de travail sur ces différentes thématiques.
Le métier de DH irriguera l'ensemble de ces champs de réflexion. On réaffirmera également notre attachement à l'école. Il y aura le développement de la politique de communication que nous avons déjà engagée. Nous avons la volonté de travailler de manière collégiale, d'être à la fois sur une dynamique nationale, avec le conseil d'administration et le bureau, et sur une dynamique régionale. Je veillerai à pouvoir me déplacer le plus souvent possible pour assister aux manifestations régionales.
Le secteur de la santé, hospitalier en particulier, va connaître des évolutions importantes du fait des dispositions inscrites dans le projet de loi de transformation du système et l'avant-projet sur la fonction publique. L'ADH compte-t-elle prendre plus souvent position sur certains sujets?
Notre objectif est de contribuer au débat public, de manière active et constructive. Nous avons publié un communiqué sur les deux projets de loi et nous serons très attentifs au calendrier de la concertation. La DGOS [direction générale de l'offre de soins] nous a déjà intégrés dans les groupes de travail, notamment ceux sur les GHT [groupements hospitaliers de territoire], et nous rencontrerons la directrice générale [Cécile Courrèges] le jour du conseil d'administration.
Même si nous nous attachons à la défense de notre métier et de ses valeurs, nous ne sommes pas une organisation syndicale. Nous travaillerons de concert avec les syndicats représentatifs, les conférences de directeurs et gardons un lien tout naturel avec la FHF [Fédération hospitalière de France], comme cela a été fait les années précédentes.
Des journées nationales tournées vers l'innovation
Les 27e journées nationales de l'ADH se dérouleront jeudi 14 et vendredi 15 mars au Parc floral de Paris. Elles auront pour fil conducteur "l'innovation". Ce thème a été choisi à la suite d'une enquête menée à la fin de l'édition 2018, il correspond "à l'actualité, aux retours et aux attentes recueillis", a expliqué Vincent Prévoteau. L'association organisera par ailleurs sa 3e journée "Ethique" en novembre à Paris.
syl-san/nc/APMnews

[SAN8PO1NKS]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi