dépêche

 - 

La pilule au désogestrel seul efficace contre la migraine

LONDRES, 11 juin 2019 (APMnews) - La contraception orale au désogestrel 75 µg diminue la fréquence et l'intensité des migraines avec ou sans aura, selon une étude suisse publiée dans l'European Journal of Contraception & Reproductive Health Care.
Les femmes souffrant de migraine sont plus à risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique, et les contraceptifs hormonaux estroprogestatifs peuvent provoquer et amplifier les migraines chez les femmes prédisposées, rappellent Gabriele Merki-Feld de l'hôpital universitaire de Zürich et ses collègues. La contraception uniquement progestative n'est pas associée à une augmentation du risque de thrombo-embolie veineuse ou d'AVC.
Plusieurs études ont suggéré une réduction des migraines avec le désogestrel à 75 µg, mais la qualité des données est limitée par la conception rétrospective des études, l'absence de groupe contrôle et le petit nombre de patientes incluses, soulignent les auteurs.
Ils ont mené une étude prospective contrôlée, non randomisée, auprès de 150 femmes souffrant de migraine et venant consulter pour leur contraception. Parmi elles, 98 ont choisi de passer à la contraception par le désogestrel 75 µg et 36 ont poursuivi leur contraceptif habituel. Elles ont renseigné dans un journal leurs migraines 90 jours avant et 180 jours après l'intervention.
Dans le groupe désogestrel, le nombre de jours de migraine par mois a significativement diminué après 90 jours de traitement (5,0) et 180 jours de traitement (5,4) par rapport à la période avant traitement (7,3). Il en était de même pour le nombre de jours avec une migraine sévère sur 3 mois (4,9 et 4,3 à 90 et 180 jours, contre 7,3 avant traitement), et le nombre de triptans utilisés sur 3 mois (10,2 et 10,4 contre 14,7).
Il n'y avait aucun changement dans le groupe contrôle sur l'ensemble des variables évaluées, excepté une augmentation de l'intensité des céphalées entre 90 et 180 jours de traitement.
"Nos données montrent pour la première fois dans un cadre prospectif contrôlé que la contraception avec le désogestrel à 75 µg est associée à une diminution du nombre de jours de migraine, de l'intensité de la migraine et du nombre de triptans utilisés", concluent les auteurs. Ils notent que la diminution des crises de migraine porte non seulement sur les migraines menstruelles mais aussi sur les migraines avec et sans aura.
"La contraception avec cette pilule contraceptive uniquement progestative semble un bon choix pour les femmes migraineuses", ajoutent-ils.
(European Journal of Contraception & Reproductive Health Care, publication en ligne du 16 mai)
cd/ab/APMnews

[CD7PSQA2Y]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi