dépêche

 - 

Grossesse: la morbidité périnatale est réduite en cas de déclenchement à 39 semaines

WASHINGTON, 23 juillet 2019 (APMnews) - Le déclenchement du travail à 39 semaines d'aménorrhée (SA) est associé à une réduction de la morbidité périnatale par rapport à une stratégie attentiste, chez les femmes multipares à bas risque obstétrical, selon une étude américaine publiée dans Obstetrics & Gynecology.
Chez des femmes nullipares parvenues à 39 SA, l'essai ARRIVE avait montré que le déclenchement ne modifiait pas la mortalité périnatale ni les complications néonatales sévères, mais qu'il diminuait les césariennes (cf dépêche du 13/02/2018 à 11:06). Peu d'études se sont penchées sur les issues périnatales et maternelles du déclenchement chez les femmes multipares à bas risque, soulignent Rachel Sinkey de l'University of Alabama à Birmingham et ses collègues.
Ils ont réalisé une étude de cohorte rétrospective sur un seul centre, incluant 3.703 femmes multipares à bas risque obstétrical ayant accouché entre 39 et 42 SA. Parmi elles, 453 (12%) ont accouché au cours de la 39e semaine après un déclenchement artificiel du travail. Ces femmes n'avaient pas tout à fait le même profil que celles qui n'ont pas été déclenchées: elles étaient plus souvent bénéficiaires d'une assurance privée, elle étaient plus souvent non-Hispaniques, et avaient un poids plus élevé à leur première visite prénatale.
Le déclenchement était associé à une morbidité périnatale (décès, suppléance respiratoire néonatale, score d'Apgar à 5 min inférieur ou égal à 3, dystocie des épaules) moins fréquente que l'absence de déclenchement (4,0% contre 7,1%), le risque relatif étant significativement réduit de 43%. La différence était principalement portée par la dystocie des épaules.
Il y a eu en outre significativement moins de césariennes chez les femmes déclenchées (5,1% contre 6,6%, risque relatif réduit de 40%).
Les autres complications maternelles (troubles liés à l'hypertension, chorioamnionite, accouchement instrumental) et les admissions en réanimation néonatale n'étaient pas différentes entre les deux groupes.
(Obstetrics & Gynecology, publication en ligne du 9 juillet)
cd/eh/APMnews

[CD0PV1LNL]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi