dépêche

 - 

Donald Trump propose la nomination de Stephen Hahn à la tête de la FDA

WASHINGTON, 4 novembre 2019 (APMnews) - Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi qu'il souhaite proposer au Sénat la nomination de Stephen Hahn, radio-oncologue et directeur médical du MD Anderson Cancer Center de l'université du Texas, comme commissaire de la Food and Drug Administration (FDA).
Si sa nomination est approuvée par les sénateurs, Stephen Hahn prendrait la suite de Ned Sharpless, commissaire par intérim de l'agence depuis la démission de Scott Gottlieb en avril 2019 (cf dépêche du 17/04/2019 à 15:56).
Sans attendre la prise de fonction de son successeur, Ned Sharpless reprend immédiatement ses fonctions au National Cancer Institute (NCI), a annoncé le ministère américain de la santé et des service sociaux (HHS) dans un communiqué vendredi. Son mandat de 210 jours, délai maximum pour occuper une fonction opérationnelle par intérim, s'est terminé vendredi à 17h, a indiqué le HHS.
Avec Ned Sharpless à sa tête, la "FDA a assumé des responsabilités fondamentales tout en progressant sur des priorités clés, telles que la réduction du prix des médicaments sur ordonnance et la lutte contre l'épidémie croissante de consommation de produits du tabac par les jeunes", a indiqué le directeur du HHS, Alex Azar, cité dans le communiqué.
Brett Giroir, secrétaire adjoint à la santé au HHS, supervisera l'agence sanitaire en attendant la nomination de Stephen Hahn.
Brett Giroir est un pédiatre, ancien amiral du corps commandé du service de la santé publique des Etats-Unis, et conseiller principal du secrétaire chargé de la politique des opioïdes.
Au ministère, il s'est notamment distingué en annonçant en 2018 la fin de la recherche sur les tissus de foetus issus d'avortements volontaires. Il avait alors décrit le HHS, dont il est directeur adjoint, comme "pro-life" (anti-avortement) et "pro-science".
Stephen Hahn, possible futur commissaire de la FDA americaine
Stephen Hahn, 53 ans, est directeur médical du MD Anderson Cancer Center de Houston (Texas) depuis 2018, apprend-on à la lecture de sa biographie sur le site du centre anti-cancer. Il a intégré le centre en 2015 comme directeur de division et professeur d'oncologie de radiation, avant d'être nommé en 2017 président adjoint et directeur opérationnel.
Avant cela, il a présidé le département de radio-oncologie de la Perleman School of Medicine de l'université de Pennsylvanie de 2005 à 2014. Il avait rejoint cette université en 1996, comme directeur du programme de thérapie photodynamique. Il a auparavant été chef du département du cancer de la prostate à l'institut national du cancer de Bethesda, dans le Maryland, et commandant au sein de l'institut national contre le cancer du service de santé humaine américain.
A la tête de la FDA, il devra notamment déterminer la stratégie de la FDA en matière de régulation autour de l'e-cigarette, alors que plusieurs Etats cherchent à interdire les produits aromatisés. Il fera aussi face au dossier des pénuries de médicaments et à la crise des opioïdes.
Selon un avocat spécialisé dans les pratiques de régulation de la FDA interrogé par Reuters, Stephen Hahn est un "outsider", encore étranger aux questions de politique, ce qui peut expliquer le choix de Donald Trump.
mjl/ab/APMnews

[MJL8Q08TMW]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi