dépêche

 - 

Faible incidence de transmission sexuelle de l'hépatite C chez les patients sous PrEP au VIH

PARIS, 12 novembre 2019 (APMnews) - Chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et prenant une prophylaxie pré-exposition (PrEP), le risque de transmission du virus de l'hépatite C est moindre que pour les autres infections sexuellement transmissibles (IST), selon une étude canadienne présentée lors de l'International Liver Congress (ILC) 2019.
L'infection par le virus de l'hépatite C a émergé en tant qu'IST parmi les HSH depuis une dizaine d'années, rappelle un communiqué du congrès.
Avec l'avènement de la PrEP au VIH, le risque de transmission des autres IST est devenue une préoccupation importante.
Sahar Tabatabavakili de l'université de Toronto et ses collègues ont cherché à caractériser le risque de transmission de l'hépatite C parmi les utilisateurs de PrEP.
Ils ont conduit une étude entre 2012 et 2019, auprès de 344 utilisateurs de PrEP consultant régulièrement un service hospitalo-universitaire avec tests trimestriels de dépistage de plusieurs IST. Dans cette cohorte, 86% étaient des HSH. A l'inclusion, 5 étaient séropositifs pour l'hépatite B, mais avaient été traités avec succès par traitement antiviral.
Sur un suivi de 282 patient-années, deux infections VHC ont été diagnostiquées, soit une incidence de 0,7% patient-années, versus 49,2% patient-années pour les infections à chlamydia, 36,3% patient-années pour la gonorrhée et 5,2% pour la syphilis.
Les deux personnes infectées par le VHC au cours du suivi étaient des HSH, précisent les auteurs dans le résumé de leur présentation.
Sur la base de cette étude, ils estiment la transmission sexuelle du VHC "peu courante" parmi les HSH sous PrEP. Ils préconisent une surveillance régulière dans cette population, centrée sur les personnes qui ont des pratiques à risque comme celles qui consomment des psychotropes lors de leurs relations sexuelles.
vib/nc/APMnews

[VIB6Q0NOL5]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi