dépêche

 - 

Une campagne de sensibilisation à la fertilité ciblant les 18-24 ans

PARIS, 29 novembre 2019 (APMnews) - Une campagne de sensibilisation à la protection de sa fertilité ciblant les jeunes de 18 à 24 ans a été lancée par un collectif regroupant professionnels de santé, association de patients et le laboratoire Merck.
Alors qu'un couple sur 5 est confronté à des difficultés à concevoir un enfant, les jeunes ne sont sensibilisés, dès le collège, qu'aux moyens de ne pas avoir d'enfants, justifie le collectif. "A aucun moment nous ne leur enseignons que leur fertilité est précieuse et qu'il faut la protéger", souligne Nicolas Chevalier, du centre d'assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA) de la polyclinique Saint-Roch à Montpellier, dans un communiqué.
Le collectif "Protège ta fertilité", constitué de 3 professionnels de santé (gynécologues et endocrinologue spécialiste de l'AMP), du collectif BAMP! (association de patients), et du laboratoire Merck, a conçu une campagne ciblant spécifiquement les 18-24 ans, "une cible privilégiée à sensibiliser sur ces sujets".
"Une prise de conscience anticipée, dès cet âge, pourrait contribuer à faire évoluer les choses. Cette cible est difficile à appréhender -en effet, les jeunes se soucient davantage des moyens à mettre en oeuvre pour ne pas avoir d’enfant que de la préservation de leur capital fertilité qui est pourtant limité", est-il expliqué dans la plaquette.
Le collectif a conçu une campagne destinée à "informer les jeunes différemment sur les principaux facteurs de risques des troubles de la fertilité, au travers d’un dispositif ludique et non culpabilisant".
Une vidéo au ton décalé "et non moralisateur" est relayée par Facebook, YouTube et Instagram, avec le message "Quelles sont tes chances de ne pas avoir d'enfant dans 10 ans?".
Une page Instagram @protegetafertilite est consacrée à cette campagne, dispensant, sur le même ton décalé, conseils et astuces pour protéger son capital fertilité. Elle informe par exemple sur la baisse du nombre de spermatozoïdes chez les fumeurs, le fait que les médicaments ne peuvent répondre à tous les problèmes, l'impact du surpoids et de l'obésité...
Des affiches en deux versions, féminine et masculine, sont à disposition des cabinets médicaux.
cd/ab/APMnews

[CD1Q1Q4LW]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi