dépêche

 - 

Une dose de Gardasil* serait aussi efficace que plusieurs (étude observationnelle américaine)

WASHINGTON, 30 décembre 2019 (APMnews) - Une seule dose du vaccin contre le papillomavirus (HPV) Gardasil* (Merck & Co) sembler avoir une efficacité similaire à 2 ou 3 doses pour protéger contre l'infection par un des types d'HPV présents dans le vaccin, selon une étude non randomisée américaine publiée dans JAMA Network Open.
Kalyani Sonawane de l'université du Texas à Houston et ses collègues se sont intéressés à cette question parce qu'aux Etats-Unis seules 51,1% des adolescentes ont reçu toutes les doses de vaccin contre HPV, ce qui (bien qu'étant largement supérieur à la situation française, note-t-on) est selon eux insuffisant.
Mais il y a également 17% des adolescentes qui ont reçu une seule dose. Ils ont donc voulu voir quelle était l'efficacité d'une seule dose du vaccin.
Pour le savoir, ils ont étudié une population de 1.620 femmes, âgées de 22 ans en moyenne, en comparant les 1.004 qui n'avaient pas été vaccinées quand elles étaient adolescentes, 106 qui n'ont reçu qu'une seule dose de Gardasil*, 126 qui ont reçu 2 doses et 384 qui ont reçu 3 doses. Ils se sont intéressés au pourcentage de ces femmes infectées par les différents types d'HPV.
Parmi les femmes non vaccinées, 12,5% étaient porteuses d'un HPV de type 6, 11, 16 ou 18 (les 4 types dont ce vaccin protège). La proportion était de seulement 2,4% chez celles ayant reçu une seule dose du vaccin, 5,1% chez celles ayant reçu 2 doses et 3,1% chez celles ayant reçu les 3 doses.
L'analyse statistique ne montre pas de différence de niveau de protection entre 1, 2 ou 3 doses.
Il n'y avait pas de protection (et pas de différence entre les nombres de doses) pour les autres types d'HPV, y compris ceux pour lesquels le vaccin est supposé apporter une protection croisée.
Ces résultats confortent ceux d'autres travaux suggérant une efficacité comparable de 1, 2 ou 3 doses, commentent les chercheurs en soulignant néanmoins les limites de leur étude, qui est observationnelle et basée sur les souvenirs des participantes pour le nombre de doses reçues.
Des essais cliniques sont en cours pour évaluer l'efficacité et la durabilité de cette efficacité avec une seule dose de vaccin contre HPV, rappellent-ils.
Si ces études confirmaient l'efficacité d'une seule dose, l'évaluation de la couverture vaccinale devrait alors être basée sur le fait d'avoir débuté le processus de vaccination contre HPV plutôt que sur la réalisation de l'ensemble du schéma vaccinal, estiment-ils.
En France, le schéma vaccinal recommandé est de 2 doses chez les jeunes filles de 9 à 13 ans et 3 doses à partir de 14 ans, rappelle-t-on.
(JAMA Network Open, publication en ligne du 27 décembre)
fb/ab/APMnews

[FB7Q3BZ0L]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi