dépêche

 - 

Le risque de prématurité et de petit poids n'augmente pas avant 40 ans en AMP

LONDRES, 18 février 2020 (APMnews) - Les risques périnatals tels que prématurité et petit poids de naissance augmentent de façon linéaire avec l'âge maternel lors des conceptions naturelles, mais sont stables avant 40 ans et n'augmentent qu'à partir de cet âge pour les grossesses issues d'assistance médicale à la procréation (AMP), selon une étude publiée dans Human Reproduction.
Un âge maternel avancé est un facteur de risque bien connu de complications périnatales pour les grossesses naturelles, mais l'effet du gradient de l'âge maternel sur les issues périnatales lors des grossesses conçues par AMP a été peu étudié, alors même que l'AMP est associée à un risque accru de complications périnatales, soulignent Anna Barbuscia de l'Institut national d'études démographiques (Ined) à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et de l'université de Lausanne (Suisse) et ses collègues.
Ils ont étudié l'impact de l'âge maternel sur le risque de prématurité et de petit poids de naissance, parmi 56.026 enfants, dont 2.624 conçus par AMP, identifiés dans les registres de population finlandais.
Chez les enfants conçus par AMP, l'âge maternel n'était pas associé au risque de petit poids de naissance, entre 25 et 39 ans. Par rapport à l'âge maternel à la naissance de référence (30-34 ans), le risque de petit poids de naissance était plus faible de 0,22 point de pourcentage à 25-29 ans et de 1,34 point de pourcentage à 35-39 ans.
Mais à 40 ans et plus, le risque de petit poids de naissance était augmenté de façon importante, de près de 6 points de pourcentage, par rapport à l'âge maternel de référence.
La même chose était observée pour le risque de prématurité chez les enfants issus d'AMP: ce risque n'était pas associé à l'âge maternel entre 25 et 39 ans, mais à partir de 40 ans, le risque était augmenté de 2,59 points de pourcentage, par rapport à l'âge maternel de référence.
Chez les enfants issus de grossesses spontanées, un gradient d'âge est clairement observé concernant le risque de prématurité et le risque de petit poids de naissance. La proportion de petits poids de naissance augmente ainsi régulièrement à travers les tranches d'âge maternel, de 3,0% à 25-29 ans à 4,4% à 40 ans et plus. De même, la proportion de prématurés augmente régulièrement, de 4,5% à 25-29 ans à 6,1% à 40 ans et plus.
"Ces résultats suggèrent que bien que le gradient d'âge de probabilité d'issues périnatales négatives soit clairement observable parmi les mères ayant conçu naturellement, […] un tel gradient n'est pas observable parmi les mères ayant conçu par AMP. La probabilité de mettre au monde un enfant de petit poids de naissance ou prématuré était augmentée uniquement chez les mères ayant conçu par AMP âgées de 40 ans ou plus, tandis que le risque de complication périnatale n'était pas associé à l'âge maternel pour les mères ayant conçu par AMP de moins de 40 ans", commentent les auteurs.
(Human Reproduction, publication en ligne du 22 janvier)
cd/nc/APMnews

[CD4Q5W5SO]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi