dépêche

 - 

Le nouveau coronavirus retrouvé dans le sperme de patients

WASHINGTON, 7 mai 2020 (APMnews) - La présence du Sars-CoV-2 a été détectée dans le sperme de plusieurs patients infectés, rapportent des chercheurs chinois jeudi dans JAMA Network Open.
La transmission interhumaine du virus par les voies respiratoires via les gouttelettes et par contact a été confirmée, mais les autres voies de transmission potentielles restent à vérifier. Le virus a notamment été détecté dans les selles, l'appareil digestif, la salive et les urines, mais pas encore dans le sperme, soulignent les auteurs.
Ils ont testé les échantillons de sperme de 38 patients ayant un Covid-19 confirmé. Parmi eux, 23 avaient cliniquement récupéré de la maladie et 15 étaient à la phase aiguë de l'infection.
Les analyses du sperme ont donné des résultats positifs pour la présence du Sars-CoV-2 chez 6 patients, dont 4 des patients à la phase aiguë de l'infection et 2 en phase de récupération.
"Même si le virus ne peut se répliquer dans le système reproducteur masculin, il peut persister, probablement grâce à l'immunité privilégiée des testicules", estiment les auteurs.
Ils notent qu'à ce jour "27 virus ont été détectés dans le sperme humain, mais cette présence virale est probablement plus fréquente que l'on pense, et les virus traditionnellement connus pour ne pas être sexuellement transmissibles ne doivent pas être considérés comme totalement absents des sécrétions génitales".
"S'il était prouvé que le Sars-CoV-2 peut se transmettre par voie sexuelle dans de futures études, la transmission sexuelle devrait devenir une part importante de la prévention de l'infection, en particulier si l'on considère le fait que le virus a été détecté dans le sperme de patients en phase de récupération", ajoutent-ils.
Dans un communiqué jeudi réagissant à cette publication, l'ex-président de l'American Society for Reproductive Medicine (ASRM), Peter Schiegel, estime que cela ne doit pas alarmer les couples.
"Les données suggèrent que le virus peut être détecté dans le sperme, mais principalement chez les hommes qui viennent d'être infectés et de développer la maladie. Les hommes qui récupèrent de l'infection ont des chances bien moindres d'avoir du virus dans leur sperme. En fait, des études précédentes n'ont pas détecté le virus dans le sperme après une infection Covid connue", indique-t-il.
Néanmoins il conseille d'éviter les rapports sexuels pour ces hommes avant d'avoir passé 14 jours sans symptômes.
(JAMA Network Open, publication en ligne du 7 mai)
cd/ab/APMnews

[CD7Q9YY9P]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi