dépêche

 - 

La Prep au VIH une fois tous les 2 mois avec cabotégravir plus efficace que la Prep quotidienne actuelle

LONDRES, 18 mai 2020 (APMnews) - Une prophylaxie pré-exposition (Prep) au VIH par l'injection bimestrielle du nouvel antirétroviral cabotégravir (Viiv Healthcare) s'est montrée supérieure à la Prep actuelle par ténofovir-emtricitabine (Truvada*, Gilead) quotidien, selon une étude de phase III annoncée par Viiv Healthcare lundi.
Chez environ 4.600 participants (hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et transgenres) en Amérique du Nord et du Sud, Asie et Afrique, l'étude HPTN 083 a comparé une injection tous les 2 mois de cabotégravir et un comprimé quotidien de Truvada*.
Selon une analyse intermédiaire, le taux d'infection par le VIH s'est élevé à 0,38% par an dans le bras cabotégravir et 1,21% dans le bras ténofovir-emtricitabine, soit une baisse de risque relatif de contracter le virus de 69%. Respectivement 12 patients dans le groupe cabotégravir et 38 patients prenant ténofovir-emtricitabine ont été infectés.
Viiv Healthcare précise dans son communiqué que le niveau d'observance de la Prep quotidienne était élevé (87%). Ce qui veut dire que le bénéfice du cabotégravir n'est pas lié au fait qu'avec une injection tous les 2 mois seulement il améliorerait l'observance, mais bien à l'efficacité de la molécule elle-même.
La sécurité d'emploi était similaire dans les deux groupes, les patients traités par cabotégravir ayant toutefois présenté dans 80% des cas des douleurs et sensibilités au point d'injection, comparé à 31% des patients de l'autre groupe qui ont reçu l'injection placebo.
A l'appui de ces résultats positifs, le comité de suivi de l'étude a recommandé la levée du double aveugle et proposé que les patients du groupe Truvada* se voient proposer de prendre du cabotégravir.
fb/nc/APMnews

[FB0QAJ2GI]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi