dépêche

 - 

"Ségur de la santé": donner de la souplesse et de nouveaux moyens aux communautés hospitalières (conférence des DG de CHU)

PARIS, 19 mai 2020 (APMnews) - La conférence des directeurs généraux de CHU assure qu'elle "soutiendra l'ensemble des initiatives qui auront pour objectif de donner aux communautés hospitalières la souplesse et les moyens véritables de remplir leurs missions", dans un communiqué diffusé lundi à la suite de l'annonce de l'organisation d'un "Ségur de la santé".
Réagissant à l'annonce, dimanche par Olivier Véran, de l'organisation d'une concertation nationale avec les partenaires sociaux et les collectifs hospitaliers, baptisée "Ségur de la santé" (l'avenue de Ségur étant celle où se situait l'ancienne entrée du ministère de la santé, qui est maintenant avenue Dusquesne) à partir de lundi 25 mai, la conférence précise qu'elle a accueilli "avec une grande attention" cette annonce.
"Comme ils l'ont fait depuis le lancement du plan 'Ma santé 2022' par le président de la République", les directeurs généraux de CHU "continueront d'être des acteurs engagés en faveur d'une transformation du système de santé, dans un double esprit de responsabilité et d'innovation dans les politiques publiques", assure-t-elle.
Constatant que le système de santé "a su tenir face à l'épidémie de Covid-19", elle insiste à cet égard sur le "rôle déterminant que les CHU en particulier et l'hôpital public plus largement ont assuré dans la réponse aux besoins de la population".
En conséquence, elle prévient qu'elle "sera particulièrement attentive à ce que les propositions à venir soient à la hauteur des attentes légitimes des professionnels des hôpitaux et des enjeux de santé publique".
Elle-même "soutiendra" toutes les initiatives qui iront dans le sens de "la souplesse" et permettront de donner des "moyens véritables" aux communautés hospitalières.
La conférence annonce qu'elle proposera des mesures "ambitieuses" en faveur:
  • de "l'attractivité des carrières hospitalières et du rôle de l'hôpital comme 'ascenseur social'"
  • d'une "évolution du modèle de financement de l'hôpital et en particulier du soutien à l'investissement essentiel à la modernisation, à l'adaptation et à l'évolutivité" des hôpitaux
  • d’"un modèle de recherche en santé ambitieux en lien avec l'ensemble des acteurs (universités, EPST et autres partenaires) afin de conforter les CHU dans leurs missions spécifiques et leur rayonnement avec les établissements de recherche".
L'instance avancera à cette occasion "des mesures de simplification, d'accélération des transformations ou d'innovation dans les différentes strates du fonctionnement hospitalier".
Elle s'attachera aussi à ce que le plan proposé "traite des enjeux territoriaux, en abordant courageusement la question de l’organisation de l’offre sur le territoire et en tissant, chaque fois que possible, des liens entre tous les acteurs hospitaliers, médico-sociaux et aussi de la ville, dans l’objectif d’une réponse coordonnée aux besoins de la population".
"L’association des élus locaux, partenaires incontournables des évolutions à venir, devra être recherchée pour conforter la cohérence et accompagner la mise en oeuvre de ces transformations", ajoute-t-elle.

Mise en garde contre les clivages

Mais, "surtout", la conférence "met en garde contre les risques de clivage entre les acteurs qui pourraient naître d’une lecture trop rapide voire simpliste du rôle et de la responsabilité de chaque acteur au sein de l’hôpital public".
Soulignant "la mobilisation sans relâche et la communauté d’actions qu’ont démontrées les directeurs, les responsables médicaux et l’ensemble des acteurs du service public hospitalier durant la crise de Covid-19", elle appelle à "conserver la richesse du rôle et des métiers de chacun et la complémentarité de tous les acteurs de l’hôpital et à construire un système hospitalier où la priorité doit être donnée [...] au sens et à l’efficacité de l’action de chacun, au bénéfice des patients".
san/nc/APMnews

[SAN7QAKEDY]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi