dépêche

 - 

Pfizer annonce un échec clinique majeur pour Ibrance*

NEW YORK, 2 juin 2020 (APMnews) - Pfizer a annoncé vendredi soir dans un communiqué l'échec en phase III de son inhibiteur de CDK 4/6 Ibrance* (palbociclib) évalué en association à une hormonothérapie dans le cancer du sein HR+ HER2- précoce.
L'action Pfizer a perdu plus de 7% à 35,46 dollars lundi sur le New York Stock Exchange (NYSE), ce qui représente une diminution de 15 milliards de dollars de sa capitalisation boursière.
Pfizer a annoncé cet échec en plein congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui se tenait cette année de façon virtuelle du 29 au 31 juin, mais cette annonce s'est faite hors du congrès et les résultats seront détaillés plus tard.
L'étude PALLAS est une phase III collaborative conduite par l'Austrian Breast & Colorectal Cancer Study Group et l'Alliance Foundation Trials dans plus de 400 centres dans 21 pays. Elle a recruté près de 5.800 patients. De premiers résultats devaient être connus en septembre 2020 et les résultats finaux en septembre 2025, selon le site Clinicaltrials.gov.
Elle comparait l'association palbociclib + hormonothérapie adjuvante vs hormonothérapie adjuvante seule chez des patientes et des patients atteints d'un cancer du sein HR+ HER2- de stade 2 ou 3.
Pfizer rapporte qu'à la suite d'une analyse programmée de futilité, il est apparu peu probable qu'Ibrance* apporte une amélioration statistiquement significative sur le critère principal, la survie sans maladie invasive.
Le groupe pharmaceutique souligne que l'étude PALLAS comprenait de nombreux sous-groupes et indique qu'il étudie si certaines catégories de patients sont susceptibles de tirer un bénéfice du palbociclib.
Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, cité dans le communiqué, a confirmé les prévisions de croissance à court terme du groupe, à savoir une progression de 6% du chiffre d'affaires en 2020 (après la fusion de son activité de médicaments établis Upjohn avec le génériqueur Mylan).
Soulignant la "profondeur" du portefeuille de Pfizer et la "force" de son pipeline, il assure que les prévisions de croissance du groupe ne dépendent pas d'un seul médicament.
Ibrance* a enregistré un chiffre d'affaires de 4,96 milliards de dollars en 2019.
Pfizer signale qu'Ibrance est également évalué dans le cancer du sein précoce à haut risque de rechute en raison d'une maladie résiduelle après une chimiothérapie néo-adjuvante dans l'essai collaboratif PENELOPE-B, dont les résultats seront publiés d'ici la fin de l'année.
eh/nc/APMnews

[EH0QBAFEC]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi