dépêche

 - 

Covid-19: les NIH arrêtent à leur tour leur essai randomisé sur l'hydroxychloroquine

BETHESDA (Maryland), 22 juin 2020 (APMnews) - Les National Institutes of Health (NIH) américains ont annoncé, samedi dans un communiqué, interrompre leur essai randomisé évaluant l'hydroxychloroquine (Plaquenil*, Sanofi) chez des patients Covid-19 hospitalisés, dans la mesure où ce traitement n'a pas permis d'apporter un bénéfice clinique.
Cette annonce survient quelques jours après la suspension du bras hydroxychloroquine de Solidarity, l'essai piloté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) (cf dépêche du 18/06/2020 à 10:50). La Food and Drug Administration (FDA) avait par ailleurs annoncé lundi avoir retiré l'autorisation d'utilisation en urgence de cette molécule dans le traitement du Covid-19 (cf dépêche du 15/06/2020 à 18:44).
L'essai randomisé ORCHID était mené depuis avril par une composante des NIH, le National Heart Lung & Blood Institute (NHLBI), chez des patients souffrant de Covid-19 hospitalisés ou admis aux urgences et pour lesquels une hospitalisation était prévue.
Les investigateurs ont décidé d'interrompre leur essai sur recommandation du comité de surveillance, réuni vendredi soir pour une 4e analyse intermédiaire.
Ce dernier a en effet conclu que bien que l'hydroxychloroquine ne semble pas délétère, il était "très peu probable" qu'elle soit bénéfique chez les patients Covid-19 hospitalisés. Aucun bénéfice n'a été observé par rapport au placebo, rapportent les NIH dans leur communiqué, sans pour autant donner de détails sur les résultats.
"Plus de 470 patients" ont été inclus dans cet essai initialement conçu pour 500 patients. Les participants ont été randomisés entre l'hydroxychloroquine à la dose de 400 mg deux fois par jour à J1 puis de 200 mg deux fois par jour entre J2 et J5, ou un placebo. Tous les patients ont bénéficié de soins standard en parallèle.
Les investigateurs précisent que les participants continueront à bénéficier de soins standard et d'un suivi.
Novartis a par ailleurs annoncé, vendredi dans un communiqué, mettre fin à son essai de phase III évaluant l'hydroxychloroquine (dont il est un des fabricants) seule et ou association avec l'azithromycine chez des patients Covid-19 hospitalisés (cf dépêche du 28/04/2020 à 13:41), et ce en raison de difficultés de recrutement.
Le laboratoire rapporte être dans l'incapacité de finaliser son étude, qui ne permet pas de conclure quant à l'efficacité de l'hydroxychloroquine. Il précise qu'aucun problème de sécurité n'a été signalé.
sb/nc/APMnews

[SB8QCBIKJ]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi