dépêche

 - 

Le nombre hebdomadaire de clusters reste stable et plus bas qu'au début du déconfinement (Santé publique France)

SAINT-MAURICE (Val-de-Marne), 26 juin 2020 (APMnews) - Le nombre hebdomadaire de foyers de transmission du Sars-CoV-2 est stable sur les 3 dernières semaines et inférieur aux nombres observés au cours de 3 premières semaines ayant suivi la levée du confinement, indique Santé publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire sur le Covid-19 publié jeudi soir.
En France, à l’exception de Mayotte et de la Guyane, l'ensemble des indicateurs de circulation du Sars-CoV-2 est à des niveaux bas, et il n'y a pas de signal en faveur d’une reprise de l’épidémie, souligne l'agence.
Au 24 juin, 272 regroupements de cas ont été dénombrés depuis le 9 mai, hors Ehpad et milieu familial restreint. Parmi ces clusters, 20 sont situés dans les départements et régions d'outre-mer. La plupart (69%) comportent plus de 5 cas, le nombre moyen de cas par cluster étant de 15 cas (7 en médiane).
Pour la semaine 25, du 15 au 21 juin, sur laquelle porte ce dernier point épidémiologique, une trentaine de regroupements de cas ont été recensés, 36 pendant la semaine 24, et 25 pendant la semaine 23. Plus de 40 clusters avaient été rapportés lors de la première semaine de sortie du confinement (semaine 20, du 11 mai), et plus de 50 clusters hebdomadaires étaient dénombrés lors des semaines 21 et 22.
Moins d'un tiers des clusters sont en cours d'investigation, 15% sont maîtrisés (suivi des contacts en cours et absence de nouveaux cas 7 jours après le dernier cas), 54% sont clôturés (absence de nouveaux cas 14 jours après la date de début des signes du dernier cas et la fin de la quatorzaine des contacts).
Des clusters ont diffusé dans la communauté dans 1% des cas (3 clusters en Guyane).
Jeudi soir, dans son point quotidien, la direction générale de la santé (DGS) a fait état de "276 cas groupés depuis le 9 mai, dont 5 nouveaux, soit 77 en cours d’investigation".
Le potentiel de transmission ou les critères de gravités (criticité) des clusters est modéré à élevé dans 80% des cas, et parmi ceux en cours d’investigation, 40% ont une criticité élevée, selon Santé publique France. 
Un peu plus d'un quart des clusters (26%) concernent les établissements de santé, 16% des entreprises (privées et publiques, hors santé) et 19% des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité (13% en établissements d’hébergement social et d’insertion et 6% en communautés vulnérables).
Un total de 161.267 cas confirmés de Covid-19 est estimé en France au 23 juin. "Depuis la semaine 14, le nombre hebdomadaire de cas confirmés a été en constante diminution jusqu’à la semaine 24, passant de 30.111 cas répertoriés en S14 à 2.899 cas en S24. Une légère augmentation a été observée en semaine 25 avec 3.308 cas confirmés liée notamment à l’augmentation en Guyane", précise Santé publique France.

L'épidémie continue de régresser sur le territoire métropolitain

Le nombre de reproduction R, basé sur les nombres de tests PCR positifs au Covid-19 réalisés entre le 14 juin et le 20 juin remontés par le système Sidep, est de 0,92 au niveau de la France métropolitaine. Il ne présente pas d’évolution depuis la semaine précédente (R effectif=0,88). "L’indicateur reste significativement inférieur à 1, ce qui signifie qu’une personne infectée en contamine moins d’une autre et que par conséquent l’épidémie continue de régresser sur le territoire métropolitain", souligne l'agence.
Le R estimé est inférieur à 1 dans la majorité des régions. En Guyane, il est toujours élevé (R=2,50). La Normandie est "la seule région métropolitaine qui présente un R significativement supérieur à 1 (1,72)", en lien avec la survenue de plusieurs clusters dans cette région (cf dépêche du 25/06/2020 à 14:20), note l'agence.
En Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est, les estimations sont légèrement supérieures à 1 mais non significatives.
Au 23 juin, 682 patients Covid-19 étaient toujours hospitalisés en réanimation, avec 15 nouvelles admissions. Le nombre hebdomadaire de nouvelles admissions en réanimation continue de diminuer en semaine 25 (77 en S25 versus 125 en S24) .
Le nombre hebdomadaire de décès survenus au cours d’une hospitalisation pour Covid-19 continue également de diminuer en semaine 25 (171 en S25 versus 236 en S24). Entre le 1er mars et le 23 juin, 29.270 décès de patients Covid-19 ont été rapportés. Au moins 93% des patients décédés sont âgés de 65 ans et plus.
Au total, 242 décès de patients Covid-19 sont survenus en France pendant la semaine 25 (298 en S24), et le taux hebdomadaire de décès rapporté à la population à l'échelle nationale est également à la baisse: 0,36/100.000 habitants en S25 contre 0,44/100.000 en S24.
Les plus forts taux de décès de patients Covid-19 rapportés à la population en semaine 25 ont été enregistrés en Grand Est (1,4/100.000 habitants), Guyane (1,1/100.000 habitants) et Mayotte (1,0/100.000 habitants). Dans les autres régions, ce taux était inférieur à 1/100.000 habitants.
Santé publique France précise qu'à Mayotte, l'épidémie se poursuit. Même si les indicateurs sont en baisse en semaine 25, ils restent à un niveau élevé.
En Guyane, les indicateurs sont en augmentation en semaine 25, traduisant une intensification de la circulation du Sars-CoV-2. Santé publique France juge la situation "préoccupante".
Sur le reste du territoire, "la poursuite de la circulation virale invite à maintenir la vigilance et continuer à adopter les mesures de prévention préconisées", recommande-t-elle.

2,3% des personnels des établissements de santé ont été infectés

La proportion de personnels des établissements de santé (publics et privés) déclarés infectés par le coronavirus Sars-CoV-2 passe à 2,3% avec un total répertorié de 31.171 cas entre le 1er mars et le 21 juin par 1.164 établissements (taux de participation de 35%). Le dernier bilan publié le 12 juin sur des données du 7 juin affichait 30.675 cas cumulés (cf dépêche du 12/06/2020 à 14:54).
(Si l'infographie ne s'affiche pas correctement, __cliquez ici!= infogram.com/covid-19-et-personnel-hospitalier-1h7j4d85jjp96nr?live__)
Le nombre hebdomadaire de cas continue à diminuer: 16 cas en semaine 25 du 15 au 21 juin (données en cours de consolidation), 85 cas en semaine 24, 87 en semaine 23, 174 en semaine 22 et 294 en semaine 21.
Sur les 31.171 cas déclarés, 26.191 (84%) étaient des professionnels de santé et 3.221 des non-soignants (10%). Une grande partie était des infirmiers (8.934, 29%) ou des aides-soignants (7.579, 24%).
Le nombre de décès liés à l'infection à Sars-Cov-2 reste à 16 (5 médecins, 4 aides-soignants, 1 professionnel de santé autre et 6 professionnels non soignants).
cd-sl/nc/APMnews

[CD3QCIYDC]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi