dépêche

 - 

Covid-19: une mortalité plus élevée chez les patients non diabétiques présentant une hyperglycémie

LONDRES, 15 juillet 2020 (APMnews) - Chez les patients atteints du Covid-19 sans diabète connu, une hyperglycémie à l'admission à l'hôpital est associée à un risque de mortalité dans les 28 jours multiplié par 2,3 et un risque de complications sévères multiplié par 4, selon une étude chinoise publiée vendredi dans Diabetologia.
L'hyperglycémie est associée à un risque accru de mortalité dans de nombreuses pathologies aiguës, comme la pneumonie, l'accident vasculaire cérébral, l'infarctus du myocarde ou encore au décours d'une chirurgie.
Sufei Wang de la Huazhong University of Science and Technology à Wuhan (Chine) et ses collègues ont étudié l'association entre la glycémie à jeun et la mortalité à 28 jours chez des patients atteints de Covid-19 n'étant pas diagnostiqués comme diabétiques et hospitalisés à Wuhan.
Parmi les 605 patients (âge médian 59 ans) atteints de Covid-19 inclus dans cette étude, 18,8% sont décédés dans les 28 jours suivant leur hospitalisation et 39,2% ont développé des complications.
Presqu'un tiers des patients (29,1%) présentaient une glycémie à jeun à l'admission supérieure à 7 mmol/l (un niveau généralement associé au diabète de type 2), 16,5% se situaient dans la fourchette 6,1-6,9 mmol/l (correspondant à un prédiabète) alors que 54,4% avaient une glycémie à jeun jugée normale (<6,1 mmol/l).
En comparaison des patients normoglycémiques, les patients dont la glycémie était située entre 6,1 et 6,9 mmol/l et ceux chez qui elle était supérieure à 7 mmol/l avaient un risque de mortalité à 28 jours multiplié par 2,1 et par 3,5 respectivement.
Outre la glycémie, plusieurs facteurs indépendants prédictifs de la mortalité à 28 jours ont été identifiés: l'âge (risque accru de 2% par année), le sexe masculin (+75%), un score CRB-65 (permettant d'évaluer la sévérité d'une pneumonie) de 1 ou 2 (risque multiplié par 2,7) ou de 3 ou 4 (x5,3).
Concernant la glycémie, elle était aussi liée au risque de complications hospitalières, qui était 4 fois plus élevé dans le groupe dont la glycémie était supérieure à 7 mmol/l et multiplié par 2,6 quand la glycémie était située entre 6,1 et 6,9 mmol/l, en comparaison des patients normoglycémiques.
Les auteurs concluent que l'hyperglycémie (supérieure à 7 mmol/l) est un facteur prédictif indépendant de mortalité à 28 jours chez les patients atteints du Covid-19, sans diagnostic de diabète préexistant.
Ils estiment que la mesure de la glycémie ainsi que le contrôle de celle-ci sont importants chez tous les patients atteints de Covid-19, même s'ils ne sont pas diabétiques, étant donné que la plupart de ces patients sont susceptibles de présenter des désordres métaboliques.
Ils suggèrent plusieurs mécanismes possibles pour expliquer cette augmentation de la mortalité, notamment des changements de la coagulation induits par l'hyperglycémie, une dégradation de la fonction épithéliale et une surproduction des cytokines inflammatoires par le système immunitaire.
(Diabetologia, publication en ligne du 10 juillet)
vcd/fb/APMnews

[VCD9QD8UDC]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi