dépêche

 - 

MCO: CHU et Espic ont connu des hausses de séjours et séances significativement plus fortes que les cliniques et CH en quatre ans (infographies)

PARIS, 6 août 2020 (APMnews) - Entre 2015 et 2019, les CHU et les établissements de santé privés à but non lucratif (Espic) ont enregistré une croissance du nombre de séjours et séances à deux chiffres en médecine, chirurgie et obstétrique (MCO), contre moins de 10% pour les centres hospitaliers (CH) et les cliniques, a constaté APMnews en analysant les données les plus récentes du programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI).
Les analyses d'APMnews se basent sur la classification en domaines d’activité/groupes de planification/groupes d’activité afin de synthétiser l'information. L'Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) estime à 99,7% (en recettes assurance maladie) l’exhaustivité de la base nationale MCO compte tenu de données incomplètes de certains établissements. Ces derniers ont jusqu'à fin février 2021 pour compléter ces informations, l'ATIH diffusera alors début 2021 une seconde base PMSI MCO 2019 enrichie.
Entre 2015 et 2019, le nombre de séjours et de séances a crû en moyenne de 8,3%, de 27,6 millions à 29,9 millions.

(Si l'infographie ne s'affiche pas correctement, cliquez ici)
Les CHU-CHR ont vu leur nombre de séjours/séances croître de 12%, passant de 5,73 à 6,41 millions. En 2019, ils captaient ainsi 21,5% de l'activité MCO en séjours et séances, gagnant 0,7 point de part de marché.
Ce sont les Espic (hors centres de lutte contre le cancer -CLCC) qui ont bénéficié de la meilleure progression sur la période (+16,5%), pour un total de 1,47 million de séjours et séances en 2019 (soit 4,9% de l'activité totale). Leur part d'activité a augmenté de plus de 0,3 point en 4 ans.
Evolution du nombre de séjours et séances  en établissements de santé entre 2015 et 2019
Evolution du nombre de séjours et séances en établissements de santé entre 2015 et 2019
Les CLCC ont également profité d'une hausse importante de 9,6% sur la période, pour un total de 1,58 million de séjours et séances en 2019, représentant désormais 5,3% de l'activité totale. Leur part de marché a quasiment stagné.
Les CH et cliniques ont quant à eux connu une croissance de leur activité inférieure à la moyenne.
Les CH, qui comptent le plus de séjours et séances par an (9,2 millions en 2019, représentant 30,8% de l'activité totale, soit une baisse de 0,7 point environ) ont vu ceux-ci croître de 6% en 4 ans.
La croissance des cliniques a été encore plus faible sur ces 4 années, à 4,3%, avec 8,67 millions de séjours et séances en 2019, contre 8,3 millions en 2015. Les établissements privés à but lucratif cumulaient en 2019 29% du total des séjours et séances, ce qui représentait une baisse de part de marché de 1,1 point.
Les hôpitaux d'instruction des armées (HIA), qui représentent une part faible de l'activité hospitalière en MCO (moins de 101.000 séjours et séances en 2019, soit 0,3% du total), ont vu celle-ci chuter de 14,3% sur la période.
Les HIA, au nombre de 8 en 2019, établissent des partenariats formalisant la constitution d'ensembles hospitaliers civils et militaires (EHCM), dans le cadre du projet de restructuration du service de santé des armées (SSA) baptisé "SSA 2020", rappelle-t-on (cf dépêche du 10/02/2016 à 17:41).

Le nombre de séances a crû 3 fois plus vite que le nombre de séjours


(Si l'infographie ne s'affiche pas correctement, cliquez ici)
Globalement, le nombre de séjours a crû de 4,3% de 2015 à 2019.
Dans le détail, ce sont les Espic hors CLCC (+14,3% à 984.000), les CLCC (+11,6% à près de 226.000) et les CHU-CHR (+7,8% à 4,26 millions) qui ont enregistré les plus fortes progressions. Et ce, devant les cliniques (+3,4% à 6,69 millions), les CH (+2,7% à 6,39 millions), tandis que les HIA ont connu une baisse de 12,6% pour un total de près de 81.000 séjours.

(Si l'infographie ne s'affiche pas correctement, cliquez ici)
Le nombre de séances a observé une forte hausse de 2015 à 2019, mesurée à 15,6%.
Ceux qui en ont le plus profité sont les CHU-CHR (+21,3% à 2,15 millions), devant les Espic (21,2% à 498.902), les CH (+14,4% à 2,83 millions) et les CLCC (+9,3% à 1,35 million), et les cliniques (+7,6% à 1,98 million). Les HIA ont perdu 20% de leur activité dans le domaine, à 20.210 séances en 2019.

Forte hausse des séances de chimiothérapie

Ce sont les activités de chimiothérapie qui ont le plus crû de 2015 à 2019, de 20% à 3,58 millions de séances.
Les séances d'hémodialyse ont également connu une croissance à deux chiffres (+16,7%), pour un total de 5 millions de séances. En radiothérapie, l'activité a connu une progression plus modeste avec une hausse 6,1% à 2,1 millions de séances.

(Si l'infographie ne s'affiche pas correctement, cliquez ici)
APMnews avait constaté une hausse continue des séances de chimiothérapie, depuis plusieurs années, mais avec un ralentissement de cette progression entre 2017 et 2018 (cf dépêche du 25/02/2020 à 16:19).
Le nombre de séjours en chirurgie (GHM -groupe homogène de malades- C) a augmenté de 4,1% à 6,4 millions, entre 2015 et 2019, tandis que ceux de médecine (GHM M et Z), qui représentent la plus grosse part de l'activité, ont connu une hausse de 2,7% à 9,43.
Les séjours avec acte classant (acte médico-technique) non opératoire ont quant à eux enregistré une croissance à deux chiffres (+10,1%) sur la période, à 3,41 millions en 2019.
Les CHU-CHR, HIA et CH sont les trois types d'établissements dont l'activité en médecine (GHM M et Z) représente la plus forte part en MCO en 2019, respectivement 44,3%, 48% et et 48,4%, devant les Espic (33,5%). Pour les cliniques, la médecine constitue 15,6% de son activité.
Sans surprise, les séjours en chirurgie constituent la principale activité des cliniques, avec 37,9% du nombre de séjours et séances, devant les HIA (23,8%), les Espic (21%), les CHU-CHR (15,4%) et les CH (14%).
Les séances de chimiothérapie et de radiothérapie ont représenté 84,8% des actes des CLCC, devant les CHU-CHR (22,6%), les Espic (20,4%), les CH (17,4%), les HIA (15,7% pour les séances de chimiothérapie) et les cliniques (9,7% pour les séances de chimiothérapie).
jyp-ab/sl/ab/APMnews

[JYP1QE4UVB]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi