dépêche

 - 

Masque recommandé dans tous les lieux clos collectifs et les rassemblements en extérieur avec une forte densité de personnes (HCSP)

PARIS, 14 août 2020 (APMnews) - Le Haut conseil de la santé publique (HCSP), dans un avis rendu public vendredi, recommande le masque dans tous les lieux clos collectifs ainsi que lors de tout rassemblement en extérieur où il y a une forte densité de personnes.
Mis en ligne sur le site du HCSP le 14 août, cet avis est daté du 23 juillet.
Ses préconisations valident la demande faite vendredi dans une tribune sur le site du quotidien Libération par un collectif de professionnels de santé, de rendre obligatoire le port du masque dans tous les lieux clos collectifs (cf dépêche du 14/08/2020 à 16:31).
Le HCSP indique qu'à la suite de la reconnaissance par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de la possibilité de transmission du virus Sars-CoV-2 par aérosols dans les lieux clos et mal ventilés, il a été saisi le 7 juillet par la direction générale de la santé (DGS) pour actualiser les données et, si nécessaire, mettre à jour les préconisations sanitaires. Son nouvel avis qui complète les avis antérieurs tient compte "des dernières données scientifiques publiées et de leurs évolutions depuis le début de la pandémie".
Le HCSP recommande "dans tous les lieux clos publics et privés collectifs, le port d’un masque grand public de préférence en tissu réutilisable, couvrant le nez et la bouche et répondant aux spécifications de la norme Afnor S76-001 ou, pour les masques importés, aux spécifications d’organismes de normalisation similaires".
Cela s'applique "tout particulièrement" à "certains milieux professionnels particuliers, comme ceux qui ont des atmosphères froides et humides, ou une densité en employés", souligne le HCSP.
Pour les personnes à risques de formes graves de Covid-19, c'est le port d’un "masque à usage médical" qui est recommandé.
Enfin, "en cas de rassemblements avec une forte densité de personnes en extérieur, le port du masque grand public, de préférence en tissu réutilisable, couvrant le nez et la bouche, répondant aux spécifications de la norme Afnor S76-001", est également recommandé.
Ces recommandations sont basées d'une part, sur des travaux montrant que des virus peuvent être présents non seulement dans les gouttelettes émises par les personnes infectées -qui se déposent sur les surfaces à proximité immédiate- mais aussi dans les aérosols, particules de très petite taille qui ne se déposent pas mais restent en suspension dans l'air, particulièrement quand le lieu n'est pas aéré.
Une étude "suggère que l’infectiosité du Sars-CoV-2 peut se maintenir plusieurs heures dans des aérosols en milieu clos".
D'autre part, plusieurs exemples ont été publiés de contaminations survenues dans des espaces clos (hors milieux de soins). Sont citées une contamination de 10 personnes de 3 familles différentes à partir d’une seule personne asymptomatique dans un restaurant de Wuhan, un cas similaire également en Chine d'un passager d’un autobus qui a infecté 8 des 49 passagers, ou encore une étude démontrant que "l'inhalation d'aérosols était probablement le principal contributeur" à la transmission du virus dans le bateau de croisière Diamond Princess au Japon.
Autres exemples: plusieurs épisodes de contamination sont survenus à l’occasion de répétitions de chant choral, dont un cas où parmi 61 personnes ayant assisté à la répétition d'une chorale dont un membre était connu pour être symptomatique, 53 personnes ont été contaminées.
Sont également citées "les conditions particulières de confinement en milieu froid et humide" dans les abattoirs, qui "semblent être des facteurs de susceptibilité à la transmission" et qui expliqueraient le taux élevé de contaminations par le Sars-CoV-2 dans des abattoirs dans différents pays, dont la France.
fb/ab/APMnews polsan-une

[FB4QF2769]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi