dépêche

 - 

Le ministère du travail annonce le port du masque obligatoire en entreprise à partir du 1er septembre

PARIS, 18 août 2020 (APMnews) - Le ministère du travail a présenté mardi aux partenaires sociaux les évolutions prévues pour renforcer les mesures de protection contre le Sars-CoV-2 dans les entreprises, dont le port du masque obligatoire dans tous les espaces clos, à l'exception des bureaux individuels, à compter du 1er septembre, a-t-il annoncé dans un communiqué.
La ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion, Elisabeth Borne, avait dévoilé dimanche les orientations retenues pour l’évolution des règles sanitaires en entreprises en période de Covid-19, quelques jours après la publication d'un avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommandant le port du masque dans tous les lieux clos collectifs et les rassemblements en extérieur avec une forte densité de personnes (cf dépêche du 17/08/2020 à 09:10).
Comme annoncé, Elisabeth Borne et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des retraites et de la santé au travail, se sont entretenus mardi matin avec les partenaires sociaux et leur ont présenté leurs propositions d'évolutions du protocole national de déconfinement des entreprises.
Elles répondent à trois objectifs, selon le communiqué du ministère diffusé à l'issue de cette rencontre: transformer ce protocole "en un protocole plus pérenne qui vise à assurer la santé et la sécurité des travailleurs", "prendre en compte l’évolution de la situation sanitaire" et "intégrer les nouvelles recommandations formulées par le HCSP".
Selon ces propositions, le port du masque sera systématisé "dans les espaces clos et partagés au sein des entreprises et des associations (salles de réunion, open-space, couloirs, vestiaires, bureaux partagés, etc.)".
La mesure doit entrer en vigueur au 1er septembre, a confirmé le ministère à APMnews.
"Il sera étudié, avec les partenaires sociaux, les modalités d’une saisine du Haut conseil de la santé publique sur les conditions envisageables d’adaptation de cette nouvelle mesure", précise-t-il dans son communiqué.
"Dans le cas du bureau individuel, le port du masque ne s’impose pas dès lors qu’il n’y a qu’une personne présente."
Le ministère souhaite en outre que "le télétravail reste une pratique recommandée en ce qu’il participe à la démarche de prévention du risque d’infection et permet de limiter l’affluence dans les transports en commun".
A ce titre, les partenaires sociaux "pourraient examiner les adaptations requises dans le cadre du recours au télétravail en période de pic épidémique".
Le ministère préconise également le renforcement des recommandations en matière d’hébergement collectif des travailleurs, "par exemple en privilégiant le logement individuel".
"Les dernières connaissances scientifiques sur le risque possible de transmission du virus par aérosol nous conduisent à adopter un principe général de port systématique dans les espaces clos et partagés en entreprise", a déclaré Laurent Pietraszewski, cité dans le communiqué.
"Nous allons maintenant travailler avec les partenaires sociaux sur les modalités pratiques de mise en oeuvre et de possibles adaptations de cette nouvelle norme."
Le ministère rappelle que "depuis quelques semaines, une recrudescence du nombre de cas de Covid-19 est constatée, ainsi qu’une augmentation du nombre de clusters sur l’ensemble du territoire". Le nombre de clusters en cours d’investigation "est de 268 tous secteurs dont 60 en milieu professionnel".
mlb/ab/APMnews

[MLB1QF9IOG]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi