dépêche

 - 

Cardio: BMS débourse 13,1 milliards de dollars pour acquérir MyoKardia

NEW YORK, BRISBANE (Californie), 5 octobre 2020 (APMnews) - Bristol-Myers Squibb (BMS) a annoncé lundi avoir trouvé un accord définitif pour l'acquisition de la société américaine MyoKardia spécialisée dans la découverte et le développement de traitements dans les troubles cardiovasculaires graves, pour 13,1 milliards de dollars, lui permettant de mettre la main sur le mavacamten notamment développé dans la cardiomyopathie hypertrophique obstructive.
BMS va lancer une offre d'achat au prix de 225 dollars par action en numéraire, ce qui représente une prime de 60% par rapport au cours de clôture de MyoKardia sur le Nasdaq vendredi.
L'opération, dont le bouclage est prévu d'ici la fin de l'année, a été approuvée à l'unanimité par les deux conseils d'administration. BMS prévoit de la financer par une part de trésorerie et une part de dette.
Elle permettra au laboratoire de renforcer son portefeuille dans les maladies cardiovasculaires, qui comprend notamment l'antithrombotique Eliquis* (apixaban, avec Pfizer).
Le mavacamten (anciennement MYK-461), potentiel premier représentant de sa classe ("first-in-class"), est un modulateur allostérique de la myosine cardiaque qui permet la réduction de l'hypercontractilité des cellules.
Il a été développé par MyoKardia dans le cadre d'une collaboration entamée en 2014 avec Sanofi sur le développement de thérapies ciblées dans le traitement des cardiomyopathies qui a pris fin en décembre 2018 du fait de son non-renouvellement par le groupe français (cf dépêche du 03/01/2019 à 19:00).
Il a apporté une amélioration de la fonction cardiaque dans des formes obstructives de la cardiomyopathie hypertrophique dans l'essai EXPLORER-HCM dont les résultats ont été présentés en août au congrès virtuel de l'European Society of Cardiology (ESC) (cf dépêche du 31/08/2020 à 10:53). Une demande d'homologation américaine doit être déposée au premier trimestre 2021. Il est par ailleurs évalué dans le cadre d'une phase II dans la forme non obstructive de la maladie.
Le produit "s'intègre parfaitement dans le portefeuille existant" de BMS, a mis en avant l'acquéreur, souhaitant "explorer le plein potentiel de mavacamten" dans d'autres indications que la cardiomyopathie hypertrophique et poursuivre le développement des autres composés du portefeuille de MyoKardia.
Le pipeline de MyoKardia comprend notamment le danicamtiv (ex MYK-491) et ACT-1, développés dans l'insuffisance cardiaque systolique (respectivement en phase II et préclinique), MYK-224, en phase II dans la cardiomyopathie hypertrophique obstructive, et LUS-1, en phase préclinique dans l'insuffisance cardiaque diastolique, apprend-on sur le site internet de la société.
Cette acquisition doit être un "moteur de croissance significatif à moyen et long terme" pour BMS, qui s'attend à un effet légèrement dilutif sur son bénéfice par action hors éléments exceptionnels en 2021 et 2022, et à un impact positif à partir de 2023.
rm/eh/APMnews

[RM8QHQ8EL]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi