dépêche

 - 

Oméga-3 et vitamine D sans effet en prévention de la DMLA

WASHINGTON, 2 novembre 2020 (APMnews) - Ni les acides gras oméga-3 ni la vitamine D3 n'ont d'effet sur le risque de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), selon une grande étude américaine publiée par le JAMA Ophthalmology.
Des études observationnelles ont suggéré l'intérêt de la vitamine D et des acides gras oméga-3 en prévention de la DMLA, mais on manquait de données d'études randomisées jusqu'à présent. Pour les oméga-3, l'étude AREDS2 avait déjà refroidi l'enthousiasme en montrant que leur ajout à un régime anti-oxydant n'apportait pas de bénéfice supplémentaire (cf dépêche du 06/05/2013 à 01:00).
William Christen de la Harvard Medical School à Boston et ses collègues ont utilisé les données de l'étude VITAL pour répondre à ces questions. Cet essai factoriel a évalué l'intérêt de donner une supplémentation en vitamine D3 et/ou acides gras oméga-3 en prévention des cancers et des maladies cardiovasculaires. D'autres maladies ont également été étudiées, comme la DMLA.
L'étude a inclus 25.871 patients âgés de 67 ans en moyenne qui ont été suivis durant 5,3 ans.
Ces deux traitements préventifs n'ont eu aucun effet sur le risque de DMLA. L'association des deux ne faisait pas mieux.
Des tendances suggérant un effet de ces traitements sur la progression de la maladie étaient observées mais n'étaient pas statistiquement significatives.
(JAMA Ophthalmology, publication en ligne du 29 octobre)
fb/ab/APMnews

[FB8QJ66TL]

Testez APM NEWS et profitez de l'intégralité de nos dépêches

30 à 50 dépêches par jour sur les sujets du domaine de la santé

50 000 utilisateurs en France

20 journalistes experts en France et 3 bureaux en Europe

A lire aussi